Archives pour août 2008

OVNI DUNDEE WISCONSIN

http://www.dailymotion.com/video/k7zMuupWQDyzsYIRs4

UN  OFFICIER DE SECURITE DE LA  BASE  DE DULCE  PARLE

La petite ville de Dulce abrite-t-elle vraiment une base souterraine extraterrestre où l’armée y collaborerait avec des Extraterrestres ? Rappelons que Phil Shneider (ancien ingénieur disant avoir travaillé pour les services gouvernementaux) est mort (d’une manière douteuse : http://johndoe2012.unblog.fr/2007/12/14/244/) à peine un an apres avoir parlé d’extraterrestres travaillant dans cette base durant une conférence.

La présente note  est une liste de questions qui furent posées  à l’ancien l’officier de  sécurité de  la base (américaine:NDT) “Dulce”, Thomas Edwin Castello approximativement une année avant sa mort . Elles  sont suivies de ses réponses: 

dulcefilm.jpg
 
LA QUESTION – Quand exactement est-ce que l ‘installation Archuleta  (dont  le niveau supérieur est occupé par des humains), fut -elle construite?
 
LA REPONSE - j’ai ouï dire  que la base de Dulce fut  commencée dans les années 1937-38 par les ingénieurs de l’Armée, et fut agrandie par-delà les  années, et les  plus récents travaux   furent  entrepris  en  1965-66 afin de joindre par  des tunnels la Base de Page en Arizona , site  de l’une des plus anciennes intallations souterraines. La base formée de  quatre coins est appelée PERICA. La plupart des natifs américains [les Indiens] vivant dans cette étendue sont au courant de cette base, et pourraient nous en dire  long sur les formes de vie  souterraine qui  sont fréquemment attachées à leurs comunautés. 
  
(Note: Les références à la Base de Dulce  concernent essentiellement les niveaux supérieurs de construction mais pas les très bas niveaux  qui englobent  de vastes  cavernes naturelles et aussi bien , certains le croient, des systèmes de tunnels très anciens . Il pourrait aussi s’agir de tunnels éclairés par le pentoxide de phosphore  que les extraterrestres Gris, n’aprécient pas et dont  l’origine est inconnue. En fait nos sources nous ont informés que certaines installations  souterraines du  NORAD  du Colorado furent construites dans  des systèmes  déjà existant de cavernes , suggérant que Ray Palmer et Richard  Shaver avaient vu juste  quand, dès le milieu de  1940, ils affirmaient que  le Gouvernement recherchait des anciennes grottes souterraines et  des systèmes de tunnels destinés à  être convertis pour leur  propre besoin.
 
Question  -  Par quels moyens est-ce que les niveaux supérieurs de ces installations furent-ils construits ? vous êtes vous familiarisés  avec les développements allégués  par la  Rank Corporation  de l’utilisation d’une perceuse hautement  efficiente ou d’une machine souterraine capable de fondre le rocher en utilisant des forets en wolfram-graphite  fonctionnant  à  l’énergie nucléaire ?
 
Réponse A- Selon plusieurs anciens ouvriers d’entretien, une partie de cette installation fut élaborée par des dispositifs nucléaires dans les années soixante. Il y a des sections, comme les couloirs des  navettes, qui furent érigés par une machine de forage très avancée, rendant lisse les murs des tunnels. Les parois de ces  couloirs ressemblent à du verre noir poli.
 
Question  -  Par Qui est-ce que l’installation de la Base Dulce fut-elle construite à l’origine ?
 
Réponse  -  Les cavernes furent ouvertes par la nature . Le Draco (les humanoïdes reptiliens) employèrent les cavernes et tunnels pendant  des siècles. Plus tard, selon les plans de la Rank corporation, ils furent souvent agrandis. Les cavernes originelles possédaient  des grottes de glace et des sources sulfureuses que les extraterrestres ont trouvé parfaitement utiles  à leurs besoins. Les  cavernes de la base de Dulce rivalisent par leur taille avec celles de Carlsbad . (Note: les cavernes de Carlsbad  et surtout les grottes voisines de Lecheguilla sont officiellement  parmi les plus grandes et les plus profondes dans le monde, avec plusieurs conduits restant à être explorées par le  spéléonautes professionnels- Branton)
 
Question  – Quelle  est  exactement la destination utilitaire des organes animaux ou humains tels que sang, tissu annal, yeux, organes reproductifs, langues, etc. c’est à dire les organes qui concernent les mutilations humaine et animales? 
 
Réponse -  Prière de lire le soi-disant  rapport Dulce (pour plus d’information).

Question – les vaissaux aériens ou spatiaux , contrôlés  électromagnétiquement – qui ont été vu quittant ou arrivant sur le mont Archuleta – sont-ils manoeuvrés, par des humains , par des extraterrestres ou par les deux?
 
RéponseArchuleta Mesa est une zone mineure … Les vaisseaux qui s’élancent de là sont stockés là, il y a cinq aires. Une aire se trouve au Sud-Est-E de DULCE, une autre près de Durango Co., une à Taos, N. M., et l’armada principale est emmagasinée à LOS ALAMOS « en sous-sol ». (Note: Je crois que Thomas Castello se réfère à la « flotte opérationnelle de jonction » . En combinant diverses sources  cependant il apparaît que Dulce est absolument entourée de tout côtée par  des bases extraterrestres, et que le pic d’Archuleta  – - bien qu’il semble être  le noyau central  de tout le  réseau souterrain – est néanmoins juste une partie d’un complexe général que l’on pourrait  assimiler presque à la taille de Manhattan! Une information a indiqué qu’il pourrait y avoir des chambres à un peu plus de cent pieds en dessous de la ville même de Dulce qui fait partie du niveau un de l’installation. Cette proximité  immédiate peut expliquer pourquoi on l’a  habituellement  décrit comme étant la  » Base de Dulce ». Apparemment même avec son haut degré d’habilitation, Thomas Castello était seulement familier avec une partie du gigantesque méga-complexe qui s’étire sous la surface. Quelle que soit l’activité développée,  diverses sources semblent indiquer que la ville de Dulce néanmoins s’étend sur un carrefour majeur, qui est la convergence ou l’intersection de zones extraterrestres bien que le le noyau de cette activité ait été prolongé jusqu’à à Los Alamos. Los Alamos et les régions montagneuses orientales et celles du sud-est,  celles dans et autour de la Forêt nationale de Santa-Fé  semblent être  le repaire principal de l’armada des gris reptiloïdes dans Amérique du Nord, bien qu’il y en ait aussi un grand nombre largement éparpillés à travers  les réseaux  souterrains entre Dulce et la Zone 51. La base de Dulce semble être un point d’encrage principal pour les activités reptiliennes extraterrestres  et souterraines , une zone centrale  d’infiltration pour les opérations en surface, ainsi qu’ une base opérationnelle pour des programmes d’enlèvement-d’implantation-et de mutilation et aussi un lieu majeur de concentration  pour – navettes terminales souterraines, les aéroports d’ovnis , etc… – Branton)
 
Question – D’autres ont suggéré que certaines entités souterraines de Dulce ne sont pas d’origine extraterrestre, et qu’en réalité ils descendent des races de sauriens ou de reptiles  tel que le Velociraptor ou le Stenonychosaurus Equallus – une race de  serpent  ou des races assimillées dont on fait allusion dans le troisième chapitre du livre de Genèse?
 
Réponse- Oui, certains « reptiliens » sont natifs  de cette planète. La caste dominante des extraterrestres  est reptilienne. les entités à peau beige ou blanche sont appelés Le Draco. Les autres entités reptiliennes sont verts, et certains sont bruns. C’était une race ancienne de la Terre, vivant souterrainement. Elle pourrait avoir été  une des entités   Draconienne  qui tenta Eve dans le Jardin d’Eden. les Reptiliens se considèrent justement eux-mêmes comme des terriens « autochtones ». Peut-être ont-ils été ceux que nous  avons appelé les Anges Déchus. Peut-être ne le sont-ils pas, mais d’une manière ou d’une autre, ne sommes-nous pas considérés nous mêmes comme des « squatters » sur la Terre?
 
Question  – Certains ont suggéré que les  soi-disant bases et tunnels extraterrestres souterrains peuvent, pour une grande partie, être littéralement vieux de milliers d’années,  constructions faites par une race antédiluvienne qui atteignaient à un niveau considérable de complexité scientifique, et dont la destruction fut divinement ordonnée après qu’ils aient essayé de fusionner leur science avec des forces occultes et surnaturelles. Par exemple certains ont suggéré que les phénomènes du triangle des Bermudes  pourraient être le résultat d’un perte de contrôle d’une expérimentation atlante  qui conduisit  à un désastre spacio-temporel qui produisit un « vortex électromagnétique »  dans la zone  du triangle et aussi ailleurs après qu’ils aient accidentellement libéré en ce monde des énergies et forces puissantes qu’ils connaissaient à peine. Vos observations pouraient-elles confirmer ou réfuter une telle possibilité ? 
 
Réponse- je ne peux être certain au sujet de la punition divine, mais il est vrai que ces extraterrestres se considèrent comme originaires de la Terre
 
Question- Où  est-ce que les petits gris extraterrestres se casent-ils?
 
Réponse – Ils travaillent à le faire , et sont contrôlés par le Draco. Il y a d’autres entités à peau grise qui ne sont pas en liaison avec le Draco.
 
Question – Avez-vous jamais parlé à un extraterrestre de la Base?
 
Réponse- Dès que je fus  le Technicien Supérieur de la Sécurité de cette base, je devais communiquer avec eux  quotidiennement. Pour tout problème  impliquant la sécurité ou la  surveillance de  vidéo caméra , j’étais le seul qu’ils  appelaient. c’était la caste travailleuse des reptiliens qui faisait habituellement les durs travaux  dans les niveaux inférieurs de Dulce. Les décisions impliquant cette caste étaient habituellement faites par le  Draco Blanc . Quand les ouvriers humains causaient des problèmes à la caste en opération, les reptiliens avertisaient le patron des Draconiens blancs et on me faisait appelé. Parfois, cela semblait être une interminable affaire. Plusieurs ouvriers humains prenaient conscience du  fait que la caste travailleuse ne voyait, aucun non-sens dans son activité, ni de raison de manquer d’assiduité à l’ouvrage. Quand cela était nécessaire, il fallait intervenir impérativement. Le plus grand problème venaient des ouvriers humains qui erraient bêtement hors des limites assignées  à la  » Section extraterrestre ». Je suppose que cela relève de la nature humaine d’être curieuse et de se demander ce qu’il y a derrière les barrières. Très souvent quelqu’un arrivait à sauter les barrières pour aller fureter dans la zone voisine. La caméra près de l’entrée permettait habituellement de les repérer et de les stopper avant qu’ils aient pu être confrontés à de sérieuses complications. Anciennement j’eu à demander une ou deux fois, le retour d’un ouvrier humain.

Question – Existe-t-il  d’autres sites en connexion avec le réseau concernant les fusées autre que celui que vous mentionnez , et si oui où en sont les entrées ?
 
Réponse- Oui! il y en a partout partout!  ils  quadrillent le monde comme des autoroutes souterraines interminables. Comme des routes libres qui seraient souterraines. Ce réseau d’ autoroutes formé de routes pavées fonctionne avec des véhicules possédant des moteurs électriques (pour des camions, voitures et autobus) et il est relatif aux voyages limités. Il y a un autre style de voyages rapides concernant le transit du fret et des passagers. Ce large réseau mondial est appelé le « Sub -  Global System . » ( réseau souterrain global). Il a des « points de contrôle « , à chaque accès du pays. Il y a des couloirs dont les navettes atteignent des vitesses incroyables basées sur une méthode utilisant le vide et la lévitation magnétique . Ils voyagent à une vitesse qui frôle la vitesse de son. Une partie de votre question implique l’emplacement des entrées de cette base. La façon la plus facile de vous répondre est de dire que chaque état des USA en a . Fréquemment, les entrées sont camouflées dans des carrières de sable, ou dans des entreprises minières. d’Autres portails complexes se trouvent sur des bases militaires. Le Nouveau Mexique et l’ Arizona ont les plus grandes quantités d’entrées, puis c’est la Californie, Montana, Idaho, Colorado, Pennsylvanie, Kansas, Arkansas et Missouri. La Floride et le Nord Dakota sont les moins pourvus en portails. Le Wyoming a une route qui ouvre directement sur l’autoroute souterraine. Cette route n’est plus en opération, mais elle pourrait être reactivée, avec un coût minimum, si les responsables le décident. Elle est localisée près de Brooks Lake.

 dulce06.jpg

Source : conspiration.cc, jacquesfortier.com

Docteur Roberto Pinotti, Septembre 2000

pinotti.jpg

Dans son témoignage, M. Pinotti parle des 215 événements inexplicables d’OVNI dans les fichiers de l’armée de l’air italienne. Il a obtenu des documents officiels italiens qui datent des années 30, spécifiquement 1936 où le gouvernement fasciste traitait et documentait les observations d’OVNI. Mussolini fû très concerné par ces engins inexpliqués à cause de l’effet qu’ils pourraient avoir sur l’armée de l’air italienne. Les documents parlent d’engins allongés expulsant des soucoupes volantes plus petites. Un de ces évennements a été observé dans le ciel de Venise. L’Armée de l’air a essayé d’intercepter cet engin, sans succès vu la rapidité de déplacement de ce dernier. Récemment le chef des services secrets de l’armée de l’air italienne, le Général Olivero, a parlé de ce sujet en disant que le problème OVNI existe et que l’armée de l’air étudie ce dossier depuis 1978. Il a même été observé deux traces d’attérissage à Campagna près de Naples où le sol a été bombardé avec des micro-ondes à haute intensité. Il existe un autre événement important datant de 1976 et documenté par le Général Salvatore Marcholetti de la force aérienne où, à Lechi, il volait et a rencontré par hasard un énorme objet vert qui est apparu au dessus de son avion. Ensuite, l’OVNI est parti à la vitesse fabuleuse.

Source : disclosureproject.org

NOS ANCETRES 

Il y a plus de 15 000 ans avant J.C., dans les grottes du sud-ouest de la France, des hommes préhistoriques ont dessiné tellement d’objets curieux, que les paléontologues ont dû dresser un catalogue des représentations au moment de leur découverte. Mais depuis que l’hypothèse d’une liaison avec la vision d’OVNI a été faite, plus personne n’en parle, sujet tabou ! Ces représentations peuvent être vues dans les grottes de Cougnac et de Pech Merle dans le Lot.

subwm.jpg

subwm1.jpg

Source : areatn.fr.nf

 

NIkOLAS TESLA

nikolatesla.jpg

Nikolas Tesla (serbe cyrillique: Никола Тесла)1856-1943

Nikola Tesla, (serbe cyrillique: Никола Тесла), né le 10 juillet 1856 à Smiljan, Empire d’Autriche – aujourd’hui en Croatie – et mort le 7 janvier 1943 à New York – États-Unis, est un inventeur et ingénieur serbe émigré aux États-Unis, dans le domaine de l’électricité.

Il est souvent considéré comme l’un des plus grands scientifiques dans l’histoire de la Technologie, pour avoir déposé plus de 900 brevets (qui sont pour la plupart repris au compte de Thomas Edison)  traitant de nouvelles méthodes pour aborder la « conversion de l’énergie ». De plus, Tesla est reconnu comme l’un des ingénieurs les plus innovateurs de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Pour sa part, il aimait plutôt se définir comme un découvreur.

Ses théories, son intérêt et son travail le plus connu, sur l’énergie électrique, l’amèneront à élaborer le courant alternatif, dont il est l’un des pionniers. Tesla s’est beaucoup intéressé au monde moderne et à l’électricité, qui était le noyau de ses inventions. Il a exploré de nombreuses questions dans divers domaines de la science et s’en est servi pour améliorer les conditions humaines en se fondant sur les principes de l’évolution de l’industrie moderne, tout en recherchant une compatibilité avec la nature.

Pourtant nombre de ses travaux sont encore aujourd’hui controversés. Parmi les gens qui s’intéressent à Tesla, beaucoup voient en lui le père des travaux contemporains HAARP. Ces aspects encore mystérieux de la personnalité (Rayon de la mort) de Tesla servent parfois de support à certaines recherches pseudo-scientifiques (Énergie du vide). Tesla a néanmoins joué le rôle de pionnier dans de nombreux domaines, ce qui lui a valu d’être mal perçu par certains.

Pour mieux comprendre, regardez cette vidéo :

http://video.google.com/videoplay?docid=-760231643797878273

Source : Dailymotion.fr, Wikipédia.org

 

 

MARION COTILLARD, C’ETAIT LEGITIME 

marioncottillard.jpg

Dans le numéro double de l’été (Juillet-août 2008, N°276) du magazine Psychologies dont elle fait la Une, l’actrice française Marion Cotillard répond sans détour et en toute honnêteté à la rédaction sur le sujet ô combien épineux du 11 Septembre. Elle ne serait probablement pas d’accord, mais sa modestie et sa franchise, son courage aussi, la situent au sommet du cinéma mondial, à côté de personnages aussi admirables que Simone Signoret et Jeanne Moreau ; deux femmes qui, à différents moments de leur carrière exemplaire, n’ont pas hésité à prendre position et à braver le « qu’en dira-t-on », s’attirant du même coup les attaques odieuses d’une presse de caniveau.

Extraits de l’interview qui, soulignons-le, ne traite pas uniquement du 11 Septembre.
(NB: Tous les liens ont été rajoutés par ReOpen911 et ne figurent pas dans l’interview originale) 

Psychologies Magazine : Peu après les oscars, la presse a ressorti une interview télévisée de Paris Première, où vous mettiez en doute l’explication terroriste du 11 septembre. Qu’en dites-vous aujourd’hui ? 

Marion Cotillard : « Que c’était très maladroit de ma part d’évoquer un sujet aussi sérieux que le 11 septembre dans une émission de télévision. Ce n’est ni le sujet ni l’endroit pour le faire. Et je suis loin d’être la personne la mieux placée pour en parler. Mais je n’ai jamais affirmé, comme on l’a écrit et dit, que c’étaient les assurances qui avaient détruit les tours. J’ai juste expliqué que je ne croyais pas tout ce que les gouvernements et les médias racontent. Mes propos ont été sortis de leur contexte et détournés. »

PM : Alors quelle est votre explication du 11 septembre ?                                                  

MC : « Qui suis-je pour avoir une explication ? Néanmoins, je pense qu’il subsiste beaucoup de zones d’ombre dans la version officielle. De nombreux citoyens américains demandent la réouverture de l’enquête. Une enquête digne de ce nom. Cet événement a changé beaucoup de choses dans le monde, il me paraît légitime de se poser certaines questions quand il y a un tel manque de clarté. »

PM : Je pensais que vous alliez me répondre : « J’ai dit des bêtises, je le regrette vraiment et je m’excuse auprès des Américains que j’ai blessés. » Vous maintenez une position qui n’est pas facile à tenir.

MC : « Je respecte le peuple américain, et je regrette sincèrement que mes propos – encore une fois, détournés et sortis de leur contexte – aient choqué ou blessé. Ce serait en effet plus facile de déclarer : « J’ai dit des bêtises, l’histoire officielle est la bonne. » Mon entourage préférerait que j’adopte cette position. Mais je ne peux pas. Je ne peux pas être quelqu’un que je ne suis pas, je ne peux pas mentir. J’ai été traitée d’abrutie, mais je préfère passer pour une abrutie que pour une menteuse. Je suis juste quelqu’un qui essaye d’avoir un regard large, de se renseigner, de comprendre. »

PM : Comment avez-vous supporté la violence de certains articles à votre égard ?

MC : « Mal. C’était 3 jours après les oscars, et une partie des médias – surtout en France d’ailleurs, d’avantage qu’aux Etats-Unis – s’est déchaînée. C’était presque un lynchage. Cela m’a beaucoup blessée. J’espère que les gens ont conscience de l’importance disproportionnée qui a été donnée aux propos d’une petite actrice maladroite, alors qu’il se passe tant d’événements importants dans le monde qui ne sont pas relayés. Je suis choquée de l’attitude de certains médias dans cette affaire. Mais j’ai aussi beaucoup appris de cette expérience. J’ai appris que je n’ai pas le droit de m’exprimer sur ce que je connais mal, surtout quand le sujet est grave. Ça m’oblige à faire des efforts, et je les fais ces efforts. J’ai envie de savoir, d’apprendre, d’autant que j’ai pas mal de lacunes. »Commentaires de l’association ReOpen911 :

Nous saluons le courage et la lucidité de cette jeune femme réellement admirable. Son attitude est la nôtre, très précisément : nous dénonçons les zones d’ombre (et les invraisemblances) de la version officielle des attentats du 11 Septembre, et comme des millions d’Américains, et plus encore de citoyens dans le monde entier, nous appelons de nos vœux la mise en place d’une nouvelle enquête, internationale et réellement indépendante. Cela n’a pas été le cas durant les travaux de la Commission d’enquête gouvernementale bipartisane. À tel point que plusieurs membres ont pris leurs distances avec le rapport finalisé par M. Philip Zelikow, un proche de la Maison Blanche et en particulier de Condoleezza Rice.

Pour ce qui est des « lacunes » de Mlle Cotillard, nous tenons à la rassurer : apparemment, elle s’est suffisamment renseignée sur le sujet, avec des sources « alternatives » aux médias de masse pour entamer une salutaire réflexion. (Nous l’invitons à poursuivre sa collecte d’informations : ce site est fait pour cela !) Il n’en est malheureusement pas de même pour la grande majorité de ceux qui font l’opinion, journalistes et éditorialistes en tête !Nous souhaitons d’ailleurs saisir cette occasion pour en appeler aux acteurs et aux artistes hexagonaux doués d’une conscience éthique aussi développée que celle de Mlle Cotillard (dont la modestie lui ferait sans doute préférer le terme plus simple d’ »honnêteté intellectuelle »), ainsi qu’au milieu de la science, (le débat scientifique sur l’écroulement du WTC étant ouvert par exemple), voire, même si cela relève d’un vœu pieux, aux journalistes (voir par exemple le travail de leurs confrères suisses ou encore belges ) :

- il est temps de vous intéresser sérieusement au sujet du 11 Septembre, sans a priori, sans penser qu’il y a d’un côté la « vérité » et de l’autre des théories du complot, puisque la version officielle est en soi une théorie du complot islamiste ;

- il est temps de prendre conscience de l’existence au cours des décennies passées de nombreux cas de terrorisme sous faux pavillon ;

- il est temps de comprendre que la « guerre sans fin contre le terrorisme » n’est qu’une mascarade, comme le disent aussi bien le député britannique et ancien ministre de l’Ecologie Michael Meacher, l’ancien ministre allemand de la Recherche et de la Technologie M. Andreas Von Bülow, le général Léonid Ivashov (chef de l’Etat-major des forces armées russes le 11/9/2001) ou encore, dernièrement, la Sénatrice de l’Arizona Karen Johnson, parmi beaucoup d’autres personnalités.Non, Marion Cotillard n’est décidément pas isolée et encore moins la seule à se poser des questions et à faire preuve d’honnêteté intellectuelle. Plus de 700 personnalités ont pris position et chaque jour de nouveaux courageux s’allient à notre cause. Enfin, qu’elle se rassure: son image auprès de nos concitoyens n’a pas été entamée par les attaques malfaisantes et mensongères de Marianne (qui ose à nouveau ressortir cette affaire malgré les vives protestations de ses lecteurs) et autres bouffons de l’info, sa carrière n’est pas non plus menacée ; bien au contraire, elle est même, d’après un récent sondage de l’institut Ipsos, la femme qui incarne le mieux la France d’aujourd’hui !
 
Ajoutons, n’en déplaise à Marianne2, que les Américains ne tiennent pas rigueur des opinions exprimées par Mlle Cotillard: Hollywood, via la prestigieuse Académie des arts et des sciences du cinéma, vient de l’inviter à rejoindre le corps électoral des Oscars ! Un beau pied de nez aux tristes censeurs franchouillards qui ont voulu plomber sa carrière internationale naissante…

Source : alterinfo.net

PROGRAMME HAARP

haarp12.jpg

L’ionosphère est actuellement manipulée par des scientifiques du gouvernement des Etats-Unis au moyen d’un transmetteur situé en Alaska. Ce transmetteur, appelé HAARP envoie de l’énergie concentrée sous forme ondulaire sur certaines parties de l’ionosphère qui, sous l’effet de l’augmentation de la température, réfléchit ces ondes vers le sol. Les ondes à basse fréquence, ainsi projetées par le système HAARP sur une zone donnée, permettraient de modifier artificiellement les conditions climatiques et d’affecter le comportement de millions de personnes.

haarp.jpg

Les installations HAARP se répandent sur un vaste périmètre déboisé. Il comprend 48 antennes de 20 mètres de hauteur reliées chacune à un émetteur d’une puissance de 1 million de watts. A terme, le nombre d’antennes et la puissance des émetteurs sont appelés à se multiplier pour atteindre la puissance phénoménale de 1 milliard de watts émis par un réseau de 360 antennes. Le programme officiel HAARP est développé en Alaska afin d’améliorer les capacités de conduction des ondes électromagnétiques en lien au regard des besoins civils et militaires. Ce projet repose sur un brevet qu’avait déjà développé Nicolas Tesla au début du 20e siècle, et qui fut repris (volé ?) sous forme d’un brevet en 1985. Tesla a prétendu qu’on pouvait contrôler les couches supérieures de l’atmosphère grâce à de puissants faisceaux d’ondes radio convergentes. En jouant sur la température de ces zones très actives, on peut contrôler, voire inverser les flux d’air et modifier le climat.

L’utilisation des sels de baryum et de polymères très hydrophiles permettrait de garder des zones entières très humides et de les chauffer avec des ondes électromagnétiques.

CELA PERMETTRAIT DE :

_ scanner les entrailles de la terre à la recherche de bases secrètes

_ interrompre toute forme de communications hertziennes

_ influencer le comportements des humains selon les besoins (les rendre hyperactifs, irrités, provoquant l’agressivité (Rwanda, Ex-Yougoslavie) ou apathiques pour les rendre réceptifs aux manipulations. Cette technique est régulièrement utilisée lors de conflits, guerres et même dans certains lieux de prière (pour répandre la philosophie de la pensée unique !), sans parler des messages subliminaux incorporés dans les codebarres.

_ modifier la météorologie, provoquer des tremblements de terre et des tempêtes

_ provoquer des explosions aussi puissantes qu’une bombe atomique

Un ciel ainsi « drogué », pourrait donc réagir à des sollicitations électromagnétiques provenant de la terre, du ciel (satellites) ou de l’air (émetteurs à bord des avions) et amener des conséquences diverses mais bien gérées comme le détournement d’ouragans ou de tornades vers des zones désertiques (ou chez le voisin), l’assèchement de zones entières ou, au contraire, la précipitation immédiate et intense de toute l’eau du ciel (inondations).

haarp1.jpg

LES TOURS GWEN

Les ondes géomagnétiques naturelles sont remplacées par des ondes à très basses fréquences (OTBF / ELF) crées artificiellement à partir des tours GWEN. GWEN est un réseau d’émetteurs érigés tous les 320 km sur le territoire des Etats-Unis. Il permet de modifier le champ électromagnétique spécifique à chaque zone au moyen d’un spectre d’ondes adaptées. Chaque émetteur emploie ainsi des OTBF qui s’échelonnent de 50 à 175 kHz, mais aussi des ondes à très haute fréquence variant de 225 à 400 mHz. Les signaux OTBF circulent par ondulations à travers le sol plutôt qu’à travers l’atmosphère.

Les Etats-Unis baignent dans ce champ magnétique qui s’élève à une hauteur de 175 mètres au-dessus du sol, et qui pénètre même dans le sous-sol des maisons. Ainsi on s’assure que chaque personne est contrôlée mentalement. Ces réseaux entiers d’ondes de sol artificielles s’étendent à travers le pays comme une toile d’araignée. Il est plus facile d’hypnotiser et de contrôler l’esprit des gens lorsqu’ils baignent dans une onde électromagnétique artificielle.

Les émetteurs GWEN possèdent plusieurs fonctions, dont celles de contrôler la météo, l’esprit des gens, le comportement, les émotions, et de transmettre des télépathies synthétiques par infrasons aux victimes du programme d’implants dentaires? ( ! ). Le gouvernement américain aurait même l’intention de développer un véritable réseau de stations similaires à travers le globe afin de créer un bouclier modulable total. Ainsi, il existe d’autres complexes de recherches sur l’ionosphère comme à Puerto Rico, en Norvège à Tromsoe, au Pérou à Jicamarca, en Russie (près de Moscou) ou encore en Ukraine à Nizhny Novgorod et dans le Tadjikistan.

haarp2.jpg

Le programme HAARP est en vérité une arme à énergie !

L’ionosphère est cette couche située au-dessus de la stratosphère constituée de particules ionisées hautement chargées en énergie, et qui commence à une altitude moyenne de48 km pour se terminer à 600 km denotre surface terrestre. Cette couche àhaute densité énergétique est vitale pour notre planète car elle joue un rôle fondamental de bouclier, au même titre que la couche d’ozone. Elle nous protège des dégagements nocifs du soleil.

JOURNAL OFFICIEL DES COMMUNAUTES EUROPEENES

Résolution sur l’environnement, la sécurité et la politique étrangère (le programme HAARP à l’air d’inquièter du beau monde on dirait)

Passage traitant des aspects juridiques des activités militaires :

23. Demande à l’Union européenne de faire en sorte que les nouvelles techniques d’armes dites

non-létales et le développement de nouvelles stratégies d’armements soient également couverts et régis

par des conventions internationales.

24. Considère que le projet HAARP (High Frequency Active Auroral Research Project), en raison de

son impact général sur l’environnement, est un problème d’une portée mondiale et demande que ses

implications juridiques, écologiques et éthiques soient examinées par un organe international indépendant

avant la poursuite des travaux de recherche et la réalisation d’essais; déplore que le gouvernement des

Etats-Unis ait à maintes reprises refusé d’envoyer un représentant pour apporter un témoignage sur les

risques que comporte pour l’environnement et la population le projet HAARP financé actuellement en

Alaska, durant l’audition publique ou à l’occasion d’une réunion subséquente de sa commission

compétente.

25. Demande à l’organe chargé de l’évaluation des choix scientifiques et techniques (STOA) d’accepter

d’examiner les preuves scientifiques et techniques fournies par tous les résultats existants de la recherche

sur le programme HAARP aux fins d’évaluer la nature et l’ampleur exactes du danger que HAARP

représente pour l.environnement local et mondial et pour la santé publique en général.

26. Invite la Commission à examiner les incidences éventuelles sur l’environnement et la santé

publique du programme HAARP pour l’Europe arctique et à lui faire rapport sur le résultat de ses

investigations.

27. Demande que soit établi un accord international visant à interdire à l’échelle mondiale tout

développement et déploiement d’armes qui pourraient ouvrir la porte à toute forme de manipulation de

l’homme.

28. Demande au Conseil et à la Commission d’oeuvrer à la conclusion de traités internationaux visant à

protéger l’environnement contre des destructions inutiles en cas de conflit;

29. Demande au Conseil et à la Commission de veiller à ce que les incidences environnementales des

activités des forces armées en temps de paix soient également soumises à des normes internationales;

30. Demande au Conseil de prendre une part active à la mise en oeuvre des propositions de la

Commission de Canberra et de l’article VI du TNP.

31. Invite le Conseil et les gouvernements britannique et français en particulier, à prendre la tête dans le

contexte du TNP et de la conférence sur le désarmement en ce qui concerne la poursuite de négociations en

vue d’une application intégrale des engagements pris quant à la réduction des armes nucléaires et à un

désarmement aussi rapide que possible, de façon à atteindre un niveau où, provisoirement, le stock global

des armes encore existantes ne constitue plus une menace pour l’intégrité et la durabilité de

l’environnement mondial.

32. Invite le Conseil, la Commission et les gouvernements des Etats membres à défendre la position

adoptée dans la présente résolution à l’occasion de toutes les prochaines réunions des Nations unies

placées sous les auspices du TNP ou en rapport avec celui-ci, et de la Conférence sur le désarmement;

33. Invite le Conseil et la Commission, conformément à l’article J.7 du traité sur l’Union européenne, à

lui faire rapport sur la position exprimée par l’Union concernant les points spécifiques contenus dans la

présente résolution, au cours des prochaines réunions des Nations unies, de ses agences et de ses organes,

en particulier celles de la commission préparatoire du TNP de 1999, de la conférence sur le désarmement

et de tous les autres forums internationaux compétents.

34. Charge son Président de transmettre la présente résolution au Conseil, à la Commission, aux

gouvernements des Etats membres de l’Union européenne et aux Nations unies.

Source : conspiration.cc, bibleetnombres.online.fr, jp-petit.org, nouvelordremondial.over-blog.org, .syti.net

OVNIS SANS FRONTIERES

Voici une incroyable vidéo d’un OVNI capturé en plein jour, près de la frontière russe, par un touriste français. Cette vidéo paraît véridique.

Image de prévisualisation YouTube

Source : mondexplor.blogspot.com

Chemtrails (prononcer kemtrelz):
-De l’anglais chemical trails, traînées chimiques, produits chimiques répandus illégalement par des avions et qui persistent et s’étendent dans le ciel pendant plusieurs heures, par opposition à contrails, de l’anglais condensation trails, traînées de condensation provoquées par le gel de la vapeur d’eau, générées (rarement) par des avions normaux et qui disparaissent en quelques secondes ou dizaines de secondes.
-Projet secret des gouvernements des pays industrialisés financé illégalement avec vos impôts et consistant à épandre des produits chimiques en général à haute et moyenne altitude à l’aide d’avions vraisemblablement en majorité militaires pour une raison cachée du public.

Ces opérations ont été pensées, étudiées, discutées, comparées, chiffrées, planifiées depuis plus de 40 ans (voir géoingénierie).
Les deux principales institutions impliquées dans ces opérations sont le Lawrence Livermore National Laboratory (
site, en anglais) et l’université de Stanford (site, en anglais), tous deux situés aux États-Unis en Californie.

L’ignorance de la population est entretenue:
-Par le fait que personne ne regarde le ciel, il ne s’y passe théoriquement rien et regarder le ciel suffisamment longtemps quand il fait soleil, moment où sont généralement effectués les épandages, fait mal aux yeux.
-Par le fait que les chemtrails sont blancs, couleur symbole de la propreté, de la pureté et de l’innocence. Imaginez le scandale si le ciel était sillonné de traînées vertes, rouges…
-Par la campagne mondiale de désinformation, de tromperie et de lavage de cerveau organisée par les gouvernements qui n’a rien à envier à l’URSS des année 60/70 ou a une dictature et qui consiste à utiliser tous les médias possibles pour montrer des images de chemtrails (voir
complicité). Le but étant de vous incruster dans le cerveau que la présence de traînées dans le ciel est quelque chose de normal et habituel.

À quoi ça sert?

Pour l’instant la seule explication vient de rapports qui présentent l’épandage de produits dans l’atmosphère comme un moyen de faire écran au rayonnement solaire pour réduire le réchauffement dû aux gaz à effet de serre (voir géoingénierie).
Il semble que les épandages n’ont pas qu’un seul but, ces autres buts pouvant être:
-Protéger la terre contre le réchauffement naturel général du système solaire
-Empêcher les radiations nocives du soleil d’atteindre la terre, radiations peut être dues à la destruction bien plus importante qu’annoncée de la couche d’ozone.
-Empêcher les cumulus et cumulonimbus de se développer en hauteur et d’atteindre la haute atmosphère (ou empêcher leur formation) pour protéger la couche d’ozone, en dispersant des matériaux absorbant l’humidité.
La technologie
Haarp
est peut être utilisée dans ces opérations (ou fait double emploi en étant détournée par les militaires).
On ne peut pas exclure que ces opérations soient également utilisées pour d’autres motifs comme répandre d’autres substances visant la population, produits pharmaceutiques, biologiques… comme l’ont montré les analyses de Clifford Carnicom (
site
, en anglais)
Les chemtrails semblent être également responsables de la sécheresse permanente.

FLAGRANT DELIT ?

http://www.dailymotion.com/video/k4QAVDdXMottAfJ5ns

Quand ?

Il y a de plus grandes chances de voir des chemtrails:
-Juste avant un jour pluvieux ou orageux
-Après une longue période de pluie
-Au lever du soleil en hiver ou au coucher du soleil quelle que soit la saison

Le moment où il n’y a pas ou très peu de chemtrails est généralement le mois de juillet, spécialement pendant une période de canicule.

Vous ne verrez pas de chemtrails quand trop de monde regarde le ciel (défilé du 14 juillet, journées grand public du salon aéronautique du Bourget, 1° vol de l’Airbus A380…) et très rarement la nuit, les épandages s’arrêtant, sauf exception, toujours au coucher du soleil quelle que soit l’heure à laquelle il se couche comme on peut le voir sur toutes ces animations.

Dès que l’indice UV atteint 5 ou 6 et qu’il est prévu qu’il dépassera 6 ou 7 dans la journée il est presque certain que des chemtrails sont déjà dans le ciel ou commencent à apparaître. Vous pouvez trouver les prévisions d’indice UV sur Infosoleil.com et l’indice mis à jour toutes les demi-heures sur Weather.com.

Les avions décrivent des motifs répétitifs facilement repérables dans le ciel. Ci-dessous les principaux motifs (qui peuvent être utilisés en combinaison), des plus fréquents au plus rares. Ces figures sont identiques dans tous les pays du monde où sont observés des chemtrails. Quelques exemples :

Changement de direction

motifschangementdedirectionmin.jpg

X

x.jpg

Etoiles

motifsetoilemin.jpg

Lignes parallèles

lignesparalleles.jpg

Les chemtrails dispersés par le vent passent progressivement par un ou plusieurs de ces stades, dans cet ordre.

Torsades

dispersiontorsadesmin.jpg

Chenilles

dispersionchenillesmin.jpg

Flammes

dispersionflammesmin.jpg

Sapins

dispersionsapinsmin.jpg

Trainées

dispersiontraineesmin.jpg

Plumes

dispersionplumesmin.jpg

ATTENTION IL NE FAUT PAS VOIR DES CHEMTRAILS PARTOUT NON PLUS

http://www.dailymotion.com/video/k7MElwxH1WWkkeCkM7

Les analyses

Les analyses des retombées des chemtrails effectuées en laboratoire ont démontré la présence des substances biologiques et chimiques suivantes :

Sels de Baryum

Les sels solubles de baryum sont toxiques pour l’organisme des mammifères. Ils sont absorbés rapidement par le système gastro-intestinal et sont déposés dans les muscles, les poumons et les os (une bombe à retardement !).

Streptomyces

Les streptomyces entrent dans la fabrication de la majorité des antibiotiques utilisés en médecine humaine ou vétérinaire et dans l’agriculture, mais également comme agent anti-parasitaire dans les herbicides et les métabolites pharmacologiquement actifs (immunodépresseurs !)

Aluminium

Laluminium est utilisé sous différentes formes comme réflecteur, conducteur et absorbeur d’humidité. Il fait partie des particules retrouvées en grande proportion dans les retombées de chemtrails. Il réduit l’activité du système nerveux et intestinal et de ce fait peut être la cause de coliques sévères. L’aluminium est un neurotoxique qui peut être à l’origine de démences dégénératives, de fragilisations osseuses ou d’accidents cardiaques, de myalgies et de problèmes musculaires. Il s’accumule dans le cerveau, les os et les muscles. Le nombre de malades atteints d’Alzheimer est proportionnel à la quantité d’aluminium dans l’eau potable. L’aluminium est aussi omniprésent dans notre vie de tous les jours : dans les vaccins, cannettes de bière et d’eau minérale, barquettes, rouleaux d’emballage, casseroles, tubes de sauce et dentifrice comme dans divers ustensiles de cuisine). On peut observer dans les trois jours qui suivent une pulvérisation particulièrement forte, l’apparition de maladies respiratoires dans la population exposée (pneumonies, rhumes ou symptômes semblables à
la grippe. Le
tout contribue à l’affaissement des fonctions du système immunitaire.

Dibrométhane

Interdit en 1984 par l’EPA. L’EDB (C2H4Br2) est un additif de carburant et un insecticide cancérigène avec une légère odeur de chloroforme. Il provoque la dépression et l’affaissement du système nerveux central.

Entérobactéries

Comprennent les E. coli et la salmonelle qui sont les principaux responsables dans les cas d’empoisonnement alimentaire. Ces bactéries sont à l’origine des pneumonies infectieuses

Serratia marcescens

Un dangereux pathogène qui peut provoquer des pneumonies, la méningite et l’endocardite bactérienne

MEDIA US 

Problèmes respiratoires ? Les puvérisations de chemtrails pourraient en être une des causes importantes. Un citoyen américain a fait analyser l’eau de pluie suite aux chemtrails et le taux de baryum était de 3 fois plus éleveé que celui accepté pour la toxicité. Il est assez rare que les médias couvrent ces nouvelles.  Regardez :

http://www.dailymotion.com/video/k6utuJgWn4ovglzyLB

Pour en apprendre beaucoup plus, visionnez directement la source de cette rubrique : chemtrails-france.com

Trouvé sur un site américain, le témoignage d’un mécanicien sur l’appareillage qui permet de pulvériser des substances depuis un avion de ligne,   à l’insu du pilote :

piloteche.jpg

Chemtrails : Témoignage d’un mécanicien d’avion
Toute la vérité est dite
Par un mécanicien de ligne aérienne, le 4 avril 2004.
Pour des raisons que vous comprendrez en lisant je ne puis divulguer mon identité
(comme d’habitude mais compréhensif si tout est vrai). Je suis mécanicien d’aviation pour une importante ligne aérienne. Je travaille sur l’une de nos bases de maintenance située dans un grand aéroport. Je pense avoir découvert des informations que vous trouverez importants.
D’abord je devrais vous parler au sujet de la « hiérarchie » chez les mécaniciens. C’est important pour mon histoire et pour la cause pour laquelle vous vous êtes consacré.
La mécanique exige de travailler sur trois choses. L’avionique, les moteurs, ou les commandes de vol. Les mécaniciens qui travaillent sur ces systèmes sont considérée en haut de la « hiérarchie ». Viennent ensuite les mécaniciens travaillant sur l’hydraulique et les systèmes de climatisation. Puis viennent ceux travaillant sur l’office et les autres systèmes non essentiels. Mais en bas même de la liste viennent les mécaniciens des systèmes de traitement des déchets. Aucun mécanicien ne veut travailler sur les pompes, les réservoirs, et les canalisations servant à stocker les détritus des toilettes.
Mais dans chaque aéroport où j’ai travaillé il y avait toujours 2 ou 3 mécaniciens se proposant de travailler sur les systèmes des toilettes. Les autres mécaniciens les laissent faire de bon cœur. Pour cette raison vous n’avez que 2 ou 3 mécaniciens travaillant sur ces systèmes dans chaque aéroport. Personne ne prête beaucoup d’attention à ces types et aucun mécanicien n’en fréquente un qui travaille seulement sur les systèmes des détritus. En fait, je n’avais jamais beaucoup pensé à cette situation jusqu’au mois dernier.
Comme la plupart des lignes aériennes nous avons des accords réciproques avec les autres lignes aériennes qui utilisent cet aéroport. Si elles ont un problème avec un avion, l’un de nos mécaniciens saura se débrouiller avec lui. De même si l’un de nos avions a un problème sur un aéroport où une autre ligne aérienne a une base de maintenance, elle retapera notre avion.
Un jour le mois dernier, j’ai été appelé de notre base pour travailler sur un avion pour une autre ligne aérienne. Quand j’ai reçu l’appel l’agent technique d’exploitation ne savait pas quel était le problème. Quand j’ai rejoint l’avion j’ai découvert que le problème était dans le système de traitement des détritus.
Je n’avais rien d’autre à faire que ramper dedans et arranger le problème. Quand je suis entré dans le compartiment je me suis rendu compte que quelque chose ne collait pas. Il y avait là-dedans plus de réservoirs, de pompes, et de canalisations qu’il en fallait. J’ai d’abord supposé que le système avait été modifié. Il y avait 10 ans que j’avais travaillé sur l’un d’eux. Pendant que j’essayais de trouver le problème j’ai rapidement réalisé que la tuyauterie et les réservoirs supplémentaires n’étaient pas reliés au système de traitement des ordures. Je venais juste de découvrir ça quand un autre mécanicien de ma compagnie est venu.
C’était l’un des mécaniciens qui travaillaient d’habitude sur ces systèmes. J’ai été heureux de lui rendre son job. Pendant que je partais je l’ai interrogé sur l’équipement supplémentaire. Il m’a dit de « me préoccuper de ma partie d’avion et de le laisser se décarcasser avec la sienne ! »
Le jour suivant j’étais sur l’ordinateur de la compagnie pour rechercher un schéma de câblage. Pendant que j’y étais j’ai décidé de rechercher l’équipement supplémentaire que j’avais trouvé. À ma stupéfaction les manuels ne montraient aucun des équipements supplémentaires que j’avais vu de mes propres yeux le jour précédant. Je me suis même connecté aux dossiers du fabricant et n’ai toujours rien trouvé. À ce moment-là, j’étais vraiment déterminé à découvrir ce que faisait cet équipement.
La semaine suivante nous avons eu trois de nos avions dans notre hangar principal pour l’inspection périodique. Il y avait des mécaniciens rampant partout dans l’avion durant ces inspections. Ayant juste fini mon poste, j’ai décidé d’aller voir le système des détritus sur l’un de nos avions. Avec tous les mécaniciens autour j’estimais que personne ne remarqueraient quelqu’un de plus sur l’avion. L’avion que j’ai choisi avait bien l’équipement supplémentaire !
J’ai commencé à suivre le tracé du système de canalisations, des pompes, et des réservoirs. J’ai trouvé ce qui semblait être l’unité de contrôle du système. C’était une boîte de commande d’avionique semblant standard sauf qu’elle n’avait aucune sorte d’inscription. Je pouvais retrouver les fils de commande de la boîte vers les pompes et les valves mais il n’y avait pas de circuit de commande entrant dans l’unité. Les seuls fils entrant dans l’unité étaient l’alimentation raccordée au principal bus de distribution de courant de l’avion.
Le système avait un grand réservoir et deux plus petits. C’était difficile à dire dans le compartiment exiguë, mais il semblait que le grand réservoir pouvait contenir 50 gallons ( 190 litres ). Les réservoirs étaient reliés à un [dispositif de] remplissage et à une valve de purge qui traversait le fuselage juste derrière la valve de purge du système de détritus. Quand j’ai eu l’occasion de rechercher ce raccordement sous l’avion je l’ai trouvé ingénieusement caché derrière un panneau, sous le panneau servant à accéder à la vidange des déchets.
J’ai commencé à suivre la tuyauterie des pompes. Ces tubes mènent à un réseau de petites tubulures qui se terminent sur les rebords arrière des ailes et des stabilisateurs horizontaux. Si vous regardez de près les ailes d’un gros avion vous verrez un ensemble de fils, d’environ la grosseur de votre doigt, s’étendant du rebord arrière de la surface des ailes. Ce sont les mèches de décharge statique. Elles servent à dissiper [dans l'air] la charge d’électricité statique qui s’accumule sur l’avion en vol. J’ai découvert que les tubulures de ce mystérieux système mènent à une mèche de décharge statique sur trois. Ces mèches « avaient été évidées » afin de pouvoir être traversées par ce qui doit être déversé par les tubulures.
C’était pendant que j’étais sur l’aile que l’un des cadres m’a repéré. Il m’a ordonné de sortir du hangar, me disant que mon poste était fini et que je n’avais été autorisé à aucune heure supplémentaire.
Les deux jours suivants étaient très occupés et je n’avais pas le temps de continuer mes recherches. En fin d’après-midi, deux jours après ma découverte, j’ai été appelé pour remplacer une sonde de température de moteur sur un avion devant décoller dans deux heures. J’ai fini le travail et suis retourné à la paperasserie.
Environ 30 minutes plus tard le haut-parleur m’a appelé pour que j’aille voir le directeur général. Quand je suis entré dans son bureau j’ai constaté que notre représentant syndical et deux autres que je ne connaissais pas m’attendaient. Il m’a dit qu’un problème sérieux avait été découvert. Il a dit que j’avais fait l’objet d’un procès-verbal et que j’étais suspendu pour avoir fait de fausses écritures. Il m’a remis un formulaire disciplinaire déclarant que j’avais fait de fausses écritures sur la sonde de température de moteur que j’avais installée quelques heures avant. J’étais sidéré et je commençait à protester. Je leur ai dit que c’était ridicule et que j’avais effectué ce travail. Le syndicaliste a alors pris la parole, recommandant d’aller jeter un coup d’œil sur l’avion et voir si nous pouvions tout arranger. C’est à ce moment que j’ai demandé qui étaient les deux autres hommes. Le directeur général m’a dit qu’ils étaient inspecteurs de la sécurité de la ligne aérienne sans me donner leur nom.
Nous sommes allés à l’avion, qui au lieu d’être en l’air était garé sur notre rampe de maintenance. Nous avons ouvert le capot du moteur et le syndicaliste a retiré la sonde. Il a vérifié le numéro de série et dit à tout le monde que c’était l’ancien instrument. Ensuite, nous sommes allés à la baie des casiers où reviennent les pièces. Le syndicaliste a vérifié mon rapport et a tiré du casier une boîte scellée. Il a ouvert la boîte et a retiré la sonde de température de moteur avec le numéro de série de celle que j’avais installée. Il m’a été dit que j’étais suspendu pendant une semaine sans salaire et de partir immédiatement.
Le premier jour de ma suspension, j’étais assis chez moi me demandant que diable m’était-il arrivé. Ce soir-là j’ai reçu un coup de téléphone. La voix m’a dit : « Maintenant vous savez ce qui arrive aux mécaniciens qui fourrent le nez là où ils ne le devraient pas. La prochaine fois que vous commencerez à travailler sur des systèmes qui ne vous concernent pas vous perdrez votre travail. Comme il se trouve que je me sens chevaleresque, je pensent que vous pourrez retourner au travail bientôt » CLIC.
De nouveau je me suis relevé. J’ai déduit que ce qui était arrivé était directement lié à mon relevé de la mystérieuse tuyauterie. Le matin suivant le directeur général m’a appelé. Il a dit qu’en raison de mon excellent dossier pour mon travail passé, la suspension avait été réduite à un jour et que je devais me présenter immédiatement au travail. La seule chose à laquelle je pouvais penser était qu’est-ce qu’ils essayaient de cacher et qui sont-ILS !
Ce jour de travail s’est passé comme si rien n’était arrivé. Aucun autre mécanicien n’a mentionné la suspension et mon syndicaliste m’a dit de ne pas en parler. Cette nuit-là je me suis connecté sur Internet pour essayer de trouver quelques réponses. Je ne me rappelle pas maintenant comment j’y suis arrivé, mais j’ai trouvé votre site. C’est alors que tout est venu ensemble. Mais le matin suivant au travail j’ai trouvé une note à l’intérieur de mon casier verrouillé. Elle disait, « La curiosité a tué le chat. Ne regardez pas les sites Internet qui ne vous concernent pas. » 
Eh bien c’est ça. ILS me surveillent.
Eh bien vous savez déjà ce qu’ils font. Je ne sais pas ce qu’ils pulvérisent mais je peux vous dire qu’ils le font. Je me dis qu’ils utilisent les « camions de douceurs ». Ce sont les camions qui vident les réservoirs de détritus des toilettes. Les aéroports sous-traitent habituellement ce travail et personne ne s’approche de ces camions. Qui voudrait se tenir à côté d’un camion plein de m—e. Pendant que ces types vident les réservoirs de détritus ils remplissent les réservoirs du système de pulvérisation. Ils connaissent le chemin de vol des avions, ainsi ils programment probablement l’unité de commande pour commencer à vaporiser au bout d’un certain temps après que l’avion ait atteint une certaine altitude. Les becs de pulvérisation dans les fausses mèches de décharges statiques sont si petits que personne dans l’avion ne verra le truc.

Dieu nous vienne en aide

Un citoyen

Sources de la rubriques : chemtrails-france.com, thetruthseeker.co.uk, marobaset.canalblog.com, nouvelordremondial.over-blog.org

 

OVNIS EN ANGLETERRE

Des lumières oranges bizarres dans le ciel ont semé la panique lorsque les habitants terrifiés ont pensé être témoin d’une invasion alien.

Image de prévisualisation YouTube

Les conducteurs ont provoqué des embouteillages et les gens ont téléphoné à la police après avoir vu des douzaines de boules de lumière brillantes au-dessus d’un lotissement dans l’une des plus grandes villes d’Angleterre.

La police a eu tant d’appels qu’ils ont envoyé des officiers enquêter sur le mystère OVNI.

Matthew Darsley, 31 ans, qui vit dans le lotissement à Stretford, Manchester, a dit : « C’est la chose la plus étrange qui j’ai jamais vu. Elles semblaient comme en feu – des boules de lumière orange vraiment brillantes.

« Ce n’était absolument pas des hélicoptères ou avions et il n’y avait ni fumée ni bruit. Nous pensions : ’Nous y voilà.’« 

Beverley Clarke, qui a regardé avec son mari Michael et son fils Joe dans leur jardin, ont dit : « Nous en avons vu un à travers les arbres. Juste lorsqu’il dispairaissait, un autre est venu dans la même direction.

« Je ne crois pas vraiment aux soucoupes volantes, mais elles étaient énormes, de grandes sphères oranges brillantes. »

Ces lumières sont le dernier cas d’une série d’observations mystérieuses cet été, y compris de lumières oranges dans le Cornwall.

Un porte-parole de la police de Manchester a dit : « On croit que ces lumières surviennent naturellement, peut-être font-elles parti de la pluie d’étoiles filantes. »

Source : newsoftomorrow.org


12


---> Deamon |
CEVENNES ET CAUSSES |
marjo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Vétérans de Napoléon 1er
| Nos amis les chats
| le grenier magique