HAUTE BIGORRE

Le trait orange a survolé la Haute-Bigorre le 22 mai, à 21 h 35./Photo D.R.

Après la dame blanche apparue il y a quelques jours à un conducteur dans le Tarn, cette fois-ci, c’est le ciel bigourdan qui a offert un spectacle inhabituel et pour le moins insolite. Serait-ce un ovni ou un phénomène atmosphérique naturel ? Denis Roger, qui a pu observer le phénomène depuis son appartement de Bagnères-de-Bigorre, s’interroge. Au point qu’il a aussitôt informé le CNES de Toulouse pour obtenir une quelconque explication.

«Le 22 mai au soir, j’étais à ma fenêtre et je regardais le ciel, direction Tarbes. Il était assez dégagé. À 21 h 35, une traînée lumineuse, comme celle produite par un avion, est apparue dans le ciel, vers Montgaillard. Le déplacement était lent, de la gauche vers la droite et horizontalement», relate Denis qui, pourtant, n’est pas un inconditionnel des phénomènes paranormaux. «C’est la première fois que je vois un phénomène pareil. Paranormal ? Je ne sais pas. C’est peut-être naturel. J’aimerais bien savoir ce que c’était», nous confie-t-il.

«Aucun incident signalé»

«Ce qui me paraissait bizarre, c’est sa couleur orange très prononcée et son épaisseur. C’était à la fois rapide et pas rapide. La chose avançait et je me suis dit qu’un avion avait des difficultés. Ensuite, face à moi, la traînée a fait une demi-boucle et ensuite un angle presque droit. Puis, un objet ou trait s’est détaché de cette traînée qui a disparu assez rapidement», poursuit-il. C’est ce trait qu’il a réussi à photographier. Le soir même, il a contacté la gendarmerie de Tarbes puis, le lendemain matin, il est allé à la gendarmerie de Bagnères, photo à l’appui, pour savoir si un avion aurait pu avoir une difficulté. «On m’a dit qu’aucun incident n’a été signalé ce soir-là. J’ai averti le Geipan à Toulouse et envoyé les photos.» Une première réponse lui est parvenue hier soir, faisant part d’un «témoignage très intéressant» que les scientifiques devraient analyser de plus près.


Sur 15 cas observés en Bigorre, 2 inexpliqués

Savez-vous qu’un organisme est chargé d’inventorier et de donner une explication aux phénomènes originaux observés dans le ciel ? Depuis le 5 septembre 1976, 15 cas plutôt étranges ont été répertoriés sur les Hautes-Pyrénées par le Groupe d’études et d’information sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés (Geipan) qui fait partie intégrante des missions du CNES (Centre national d’études spatiales). La grande majorité est expliquée de manière scientifique, comme l’observation de planètes, de lanternes thaïlandaises, d’un ballon-sonde ou encore d’un phénomène atmosphérique comme seul le ciel peut nous en réserver, notamment au-dessus des Pyrénées. 91 % des cas publiés sur le site du Geipan et même 98 % des cas observés ces dix dernières années trouvent une réponse rationnelle. Mais pour 9 % d’entre eux, dont 2 seulement dans les Hautes-Pyrénées, le Geipan, après une enquête souvent poussée, n’a pas été en mesure de tirer des conclusions claires et précises.

Par exemple, le 18 juillet 1989, vers 16 heures, bénéficiant «de conditions météorologiques extrêmement bonnes», deux témoins qui se trouvent au sommet d’un col surplombant le lac d’Opale «aperçoivent un objet lumineux rougeâtre flottant sur lac, puis sortir de l’eau et continuer sa route sur les cailloux en les survolant à très faible hauteur». «Bien que l’analogie avec un ballon de baudruche gonflé à l’hélium ait été évoquée, aucune conclusion n’a pu être tirée lors de l’enquête sur ce cas insolite d’observation de longue durée en plein jour dans une région désertique» souligne le rapport du Geipan. Un cas d’autant plus troublant que «la personnalité et la formation scientifique» de l’un des deux témoins, ingénieur EDF en retraite, «n’invite pas à penser à une confusion ni à une affabulation de sa part», indique encore le rapport.

Deuxième exemple de phénomène aérospatial non identifié : le 5 mai 1999, vers minuit, plusieurs témoins répartis dans différentes communes des Hautes-Pyrénées observent une forme lumineuse blanchâtre semi-circulaire et translucide. Après un quart d’heure d’observation, les témoins constatent la présence sur la gauche d’un point lumineux avec une traînée en forme de triangle, qui disparaît subitement. Mais «l’enquête du Geipan n’a pas permis d’associer cette observation à un mouvement d’aéronef ou à une rentrée atmosphérique».

Ces phénomènes étranges observés dans le ciel gardent tout leur mystère, nourrissant les fantasmes les plus incroyables des imaginations les plus fertiles depuis des siècles.

Source : Ladepeche.fr

0 commentaires à “HAUTE BIGORRE”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Commentaires récents


---> Deamon |
CEVENNES ET CAUSSES |
marjo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Vétérans de Napoléon 1er
| Nos amis les chats
| le grenier magique