Archives pour la catégorie LES HOMMES EN NOIRS

LES HOMMES EN NOIRS

HOMMES EN NOIRS

Personnes vêtus de noir, supposées être des agents du gouvernement, et qui rendraient visite à des témoins d’apparitions d’ovnis pour leur soutirer un maximum d’informations et leur interdir d’en parler à d’autres personnes. Ils prennent également des pièces à convictions acquises par le témoin. Ces mystérieux hommes en noir ont inspirés des films, certains sérieusement, d’autres de manière farfelues.
PORTRAIT
Editer
Ces apparitions sont plutôt déroutantes car les témoins décrivent des Cadillac démodées, des pantalons noirs bien repassés et un comportement étrange. Une démarche raide, une voix étrange, le visage grimé, tout cela afin de simuler une origine extraterrestre. Ils n’en sont que plus effrayants pour les témoins et plus grotesques pour les sceptiques qui concluront de ce fait à une affabulation.
Description 
Les MIB posent au témoin des questions dont ils semblent déjà connaître les réponses. Ils cherchent à l’intimider et l’invitent par des menaces à garder le secret sur ce qu’il a vu ainsi qu’à détruire tous les documents sur les ovnis en sa possession, même lorsqu’il est clair que des copies de ces documents existent par ailleurs et que cette requête est absurde. En réalité, les représailles annoncées ne sont jamais mises à exécution et ce manège semble plutôt inciter le témoin à révéler son étrange aventure à son entourage.
PHILIP SPENCER
Le 30 novembre 1987, à l’aube, sur IUdey Moor, dans l’Ouest du Yorkshire, en Angleterre. Un ancien policier, Philip Spencer, s’apprête à prendre une photographie du vilage de Menston. Soudain il aperçoit une  entité entourée d’une lumière verte  » à une certaine distance devant lui. Ensuite, il ne se souvient plus de rien: il se réveille à Menston,et désorienté. Aussitôt, il fait développer sa pellicule. Sur l’une d’elles figure la fameuse « entité.
Désemparé, Spencer décide de s’adresser a un ufologue. Il tombe sur l’adresse de Jenny Randles, spécialiste dans ce domaine, à qui il écrit une lettre décrivant ce qui lui est arrivé. Celle-ci le met en rapport avec un autre chercheur, Peter Hough, qui suggère à Spencer de se soumettre à une enquête approfondie. Philip Spencer accepte de collaborer, et environ six semaines plus tard, il reçoit ‘ la visite inattendue de deux hommes qui prétendent être des agents des services de renseignement de la Royal Air Force. En lui montrant, rapidement et de loin leurs laissez-passer officiels, ils déclinent leurs noms : Jefferson et Davis. Puis ils lui expliquent que leur mission consiste à récupérer la photographie que Spencer a prise à Ilkley Moor. Mais celui-ci a déjà remis la photo à Hough. Mécontents, les visiteurs repartent bredouilles.
Jenny Randles

Comment ces étrangers connaissaient-ils l’existence de cette photographie? Spencer n’en avait parlé qu’à sa femme, à Peter Hough, à jenny Randles et à Arthur Tomlinson, autre ufologue enquêtant sur cette affaire. Informé de la mésaventure de Spencer, Hough contacte les services de renseignement de la RoyalAir Force pour obtenir confirmation de l’identité des visiteurs. On lui répond que personne de ce nom n’existe et qu’aucun membre des services en question ne s’est rendu chez Spencer… 
JAMES TEMPLETONJames Templeton est pompier à Cumbria, dans le nord de l’Angleterre. Le samedi 23 mai 1964, il part pique-niquer avec sa femme et sa fille Elizabeth (5 ans) dans une zone de verdure populaire non loin du marais Burgh près de Carlisle.

Le couple et le fameux appareil
Ce jour-là « Jim » ressent de l »électricité » dans l’air, comme celle qu’on sent avant un orage. Normalement, vaches et moutons devraient gambader dans le grand pré, mais ils sont tous rassemblés à l’extrêmité éloignée du champ, comme s’ils avaient peur de quelque chose. A côté d’eux, les seules personnes en vue sont 2 femmes âgées dans une voiture. Lorsque sa fille rassemble quelques fleurs, il se saisi de son appareil photo Reflex mono-objectif (SLR), chargé de la nouvelle pellicule Kodacolor pour en prendre 3 clichés. Il donne sa pellicule à développer chez Kodak, et qu’elle n’est pas sa surprise à la livraison des tirages de voir sur la 2ème photo, derrière sa petite fille, ce qui semble être un humanoïde en combinaison.
Jenny Randles

Un autre point troublant est le bras du personnage, qui semble indiquer que le personnage est en fait de dos, contrairement à ce que sa « visière » laisse supposer.

Peu apres Templeton vit arriver chez lui deux hommes vetus de noir,dans une jaguar noire. 
« Ils etaient tres etranges,et posaient des questions bizarres. Ils pretendaient appartenir a un service officiel. Je les ai accompagnés en voiture jusqu’au marais,mais ils devinrent tres agites lorsque je leur dis que je n’avais vu personne au moment de prendre la photo.Ils partirent en me laissant seul a 8 km de chez moi. Je n’entendis plus jamais parler d’eux »
DOCUMENTAIRE
Image de prévisualisation YouTube
BERNARD BIDAULT A T-IL VU LES HOMMES EN NOIRS ?
Image de prévisualisation YouTube
Sources de la rubrique : Facteur X, ufologie.net, Livre « Ils en savaient trop sur les soucoupes volantes » de Gray Barker.



---> Deamon |
CEVENNES ET CAUSSES |
marjo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Vétérans de Napoléon 1er
| Nos amis les chats
| le grenier magique