Archives pour la catégorie *NEWS*


12345...19

SIGNAUX ALIENS

SIGNAUX ALIENS

ESPACE – L’univers est rempli de phénomènes improbables, exotiques, mais que les astrophysiciens finissent souvent par comprendre. Actuellement, l’un des plus mystérieux et encore inexpliqué s’appelle FRB, pour « sursaut radio rapide« .

 SIGNAUX ALIENS dans *NEWS* http%3A%2F%2Fo.aolcdn.com%2Fhss%2Fstorage%2Fmidas%2F5217207bc702473bb3da637928c3ce1a%2F205038159%2Fet%2Bvoile%2Bsolaire%2Bm%2Bweiss%2Bcfa

En 2007, les scientifiques ont repéré pour la première fois dans l’espace un de ces flashs lumineux très puissants, mais également très courts. Depuis, une vingtaine de ces signaux, qui ne durent que 5 millisecondes, ont été repérés.

 

Si les scientifiques ont réussi en début d’année à trouver l’origine de l’un de ceux-ci, une galaxie naine, la cause de ces FRB est toujours inexpliquée. Et presque toujours dans ce genre de situation, la question d’une origine artificielle, extraterrestre, finit par être posée.

 

Pour ces fameux sursauts radio, deux physiciens d’Harvard se sont demandés si, théoriquement, les FRB pourraient être l’oeuvre de civilisations extraterrestres très avancées, rapporte le Washington Post ce vendredi 10 mars. L’étude a été acceptée pour publication dans la revue Astrophysical Journal Letters.

 

Des phares… ou plutôt des propulseurs laser de vaisseaux

D’emblée, les auteurs rappellent que plusieurs hypothèses plus naturelles, et donc plus probables, ont été imaginées par leurs collègues pour trouver une origine aux FRB. Etoiles à neutrons supermassives, rayons gamma et autres éruptions stellaires sont souvent citées comme des explications potentielles. Mais sans preuve véritable, par simple déduction théorique.

Mais les deux chercheurs ont retourné le problème. Imaginons que ces signaux soient artificiels: comment une civilisation extraterrestre pourrait-elle en être à l’origine? Les auteurs se sont donc livrés à plusieurs calculs. Résultat: ces signaux pourraient servir de phares interstellaires à une civilisation avancée.

Mais au vu de l’énergie colossale nécessaire pour un tel projet, le jeu ne semble pas en valoir la chandelle. Ils ont donc imaginé une autre solution: et si les FRB n’étaient qu’un moyen de propulsion pour envoyer de gigantesques vaisseaux spatiaux à travers la galaxie?

La voile solaire décidément à la mode

Les chercheurs ont essayé de voir comment une civilisation extraterrestre pourrait utiliser une technologie qui fait de plus en plus parler sur Terre: la voile solaire. Le concept est assez simple. Un vaisseau spatial est équipé d’une grande voile, qui a la particularité de ne pas capter le vent, mais les ondes électromagnétiques. Par exemple, une source lumineuse, comme un laser.

Quand les photons touchent la voile, ils la propulsent vers l’avant, comme pour un bateau. L’intérêt de ce type de propulsion, c’est qu’il n’y a pas besoin d’embarquer de carburant: c’est un laser, dirigé depuis un point fixe, qui fait avancer le vaisseau.

Du coup, il est possible de faire accélérer un vaisseau petit à petit, mais de manière presque infinie, l’amenant à des vitesses énormes: près d’un quart de la vitesse de la lumière, quand notre sonde la plus rapide se traîne à 0,01%. Ce genre de technologie est actuellement à l’étude et pourrait théoriquement propulser un vaisseau sur Mars en trois jours, ou sur Alpha du Centaure, la voisine du soleil, en une vingtaine d’années.

Un vaisseau d’un million de tonnes

Sauf que nos expérimentations se limitent à des vaisseaux minuscules, de quelques grammes. Car plus la masse est importante, plus le rayon laser doit être puissant. Sans compter qu’à une telle vitesse, un vaisseau massif serait extrêmement fragile: un simple grain de poussière pourrait le détruire. Mais c’est un autre problème, qui n’est pas traité dans cette étude.

Pour ce qui est du rayon laser, les auteurs ont réalisé quelques calculs. Au vu de la puissance des FRB, avec une voile solaire suffisamment grande, il serait possible de propulser à des vitesses énormes un vaisseau d’un million de tonnes (soit 20 fois plus que le plus gros des bateaux existants). Et il se trouve que les fameux signaux radios ont la même fréquence que celle nécessaire pour ces voiles solaires.

Pour créer un faisceau lumineux suffisamment puissant pour propulser un tel vaisseau sur des milliers de milliards de kilomètres, il faudrait un émetteur surpuissant. Les auteurs ont encore une fois sorti leur calculatrice et ont réfléchi au problème à la fois en termes de contraintes énergétiques et d’ingénierie. « Les deux approches ont donné un résultat étonnamment similaire », notent-ils.

Une planète géante comme émetteur

Ces calculs ont permis aux chercheurs d’imaginer la taille de l’émetteur de ces gigantesques lasers. « Remarquable coïncidence », notent encore les auteurs: celui-ci devrait faire environ deux fois le diamètre de la Terre.

« En d’autres termes, l’émetteur du rayon est un objet similaire à une planète », précisent-ils. Cela semble évidemment fou, un objet artificiel si gigantesque. Mais plusieurs scientifiques ont déjà imaginé des choses similaires, comme la sphère de Dyson. Ce concept théorique entourerait une étoile et permettrait de récupérer son énergie.

Ici, c’est un peu la même chose. Pour fonctionner, ce gigantesque laser aurait besoin de l’énergie produite par le soleil. De même, pour éviter que toute la structure ne brûle, il faudrait énormément d’eau pour refroidir le tout.

Des travaux un peu farfelus, mais…

Les auteurs précisent qu’il est possible que nous ne puissions détecter que les plus puissants de ces émetteurs. Ceux servant à propulser de plus petits vaisseaux, ou sur de plus courtes distances, seraient invisibles à nos yeux s’ils proviennent d’une galaxie lointaine.

Les deux physiciens évoquent également la possibilité que seule une partie de ces sursauts pourraient être d’origine extraterrestre. Ils suggèrent d’ailleurs d’observer plus particulièrement un FRB bien spécifique, nom de code 121102. Pourquoi celui-ci? Découvert en 2012, il a récemment été prouvé qu’il se répétait de manière irrégulière.

Car jusqu’alors, ces sursauts radios étaient toujours uniques, provenant toujours d’une direction différente dans le ciel. En janvier, une équipe a réussi à trouver l’origine de FRB 121102: une galaxie naine située à trois milliards d’années de la Terre.

Dans leur conclusion, les chercheurs concèdent volontiers qu’une origine extraterrestre à ces FRB « est plus spéculative qu’une origine astrophysique » naturelle. Pour autant, le fait de mettre ces calculs à disposition pourrait permettre, quand d’autres informations sur ces fameux sursauts radios seront connus, de rayer l’origine artificielle de la liste une bonne fois pour toute.

Source : huffingtonpost.fr

OVNI MAIN ET ECLAIR

OVNI MAIN ET ECLAIR

Où un étrange ovni ressemblant à une main aurait produit un éclair…

Nouvelle vidéo qui date du premier décembre 2016 et qui nous montrerait un étrange objet dans le ciel ressemblant à une main et qui produirait des éclairs…

Ces images qui ont été récemment publiées auraient été filmées en Arizona, on y voit sous un ciel couvert un étrange événement. On voit soudainement ce qui ressemble à un éclair, ou pour certain une sorte de décharge plasmique qui semble monter vers le ciel. Au-dessus de ce phénomène se trouve un objet assez singulier. En effet, on voit ce qui pourrait ressembler à une sorte de main, mais qui serait d’une taille colossale.

Image de prévisualisation YouTube

Si le phénomène de départ, qui ressemble à un orage, pourrait s’expliquer, l’anomalie, au-dessus, est plus étrange. Difficile de déterminer ce qu’il s’agit et les hypothèses sont très variées, même les plus fantaisistes.

Certaines personnes voient ici un ovni qui aurait une forme très étrange, d’autres parlent de la main de Dieu qui serait venu montrer sa puissance. On pourrait aussi imaginer une créature venue d’ailleurs de taille gigantesque (cela fait très monstre tentaculaire à la Lovecraft non ?)… Il pourrait aussi s’agir d’un phénomène naturel encore inconnue… À moins qu’il ne s’agisse simplement que d’une supercherie…

Ce phénomène est vraiment étrange, cette sorte de main est vraiment assez effrayante. Étonnamment, il n’y a pas eu de vidéo en plus ou de témoignage supplémentaire. Pourtant, un tel événement aurait du mal à passer inaperçue… Ici encore, on ne peut malheureusement qu’émettre des hypothèses. Le manque de témoignage et de vidéos ou photos supplémentaires discrédite toutefois cette histoire. En effet difficile de ne pas voir une anomalie en forme de main d’une telle taille avec un éclair… Je pense plus à une supercherie qu’à un véritable phénomène inexpliqué.

À votre avis, Main de Dieu ? Ovni ? Supercherie ? Phénomène naturel encore inconnu ?

Source : Dark-ride.org

DEUX OVNIS

DEUX OVNIS

Cette vidéo vient du Dr Steven Greer, fondateur de The Disclosure Project et du Centre pour l’étude de l’intelligence extraterrestre (CSETI). Connu par certains comme le «Père du Mouvement de divulgation», il a joué un rôle déterminant dans la présentation de centaines de dénonciateurs militaires de tous les rangs, avec des antécédents vérifiés, pour partager leur expérience et témoigner sur le phénomène ovni / extraterrestre.

Il y a certes beaucoup de désinformation qui se répand dans le domaine de l’ufologie, et beaucoup de gens cherchent à manipuler les preuves et l’opinion publique, ce qui rend difficile l’évaluation de l’information légitime de ce qui ne l’est pas. Il s’agit malheureusement de faire vos propres recherches et d’utiliser votre meilleur jugement.

Greer a rencontré des gens de haut niveau au Pentagone, selon lui, le Dr Edgar Mitchell (Apollo 14, qui l’a accompagné lors de certaines de ces réunions) et bien d’autres.

Le Dr Greer fait ce type de sorties depuis un bon moment, et il n’est pas le seul. L’année dernière, quelques membres de CE ont fait un voyage à un rassemblement de chercheurs, de dénonciateurs, d’enthousiastes, et ont assisté à quelque chose de semblable.

Quand vous arrivez à ce niveau, et traînez autour de ces types de personnes, ils vont capter votre attention, et quiconque attire des montants massifs de l’attention sera loué, ainsi que diffamé. Au sein du mouvement ovni, il y a ceux qui sont en désaccord et ne s’associent pas entre eux, ce qui est très bizarre et ne devrait pas se produire.

Deux ovnis

Je pense qu’il est sûr de dire que les ovnis ne sont plus un sujet inconnu, comme leur existence a été vérifiée dans le monde par le grand public, mais au-delà, la plupart des gens sont encore dans l’obscurité. Il est important de garder à l’esprit que, il y a une décennie, vous auriez été considéré comme un théoricien de la conspiration pour simplement croire en l’existence d’ovnis. Les choses ont changé depuis, mais croire que certains de ces engins sont extraterrestres à l’origine est toujours considéré comme « bizarre ».

C’est pourquoi tant de scientifiques dans le monde ont insisté sur l’étude scientifique des ovnis depuis des décennies. Le rapport de Sturrock, par exemple, un effort qui a rassemblé les esprits supérieurs du monde, a été réuni sous la forme d’un document pressant que, si «l’analyse des preuves matérielles prouve très fortement que les objets liés aux rapports d’ovni ont été fabriqués en dehors du système solaire, alors il faut évidemment considérer très sérieusement que le phénomène implique non seulement des véhicules extraterrestres, mais probablement aussi des êtres extraterrestres« .

Leur objectif principal était d’examiner toutes les preuves matérielles possibles et de les faire soigneusement recueillir et analyser. Ces objets ont été couramment photographiés, ainsi que suivis sur radar air / sol.

 

Un exemple utilisé dans le rapport Sturrock était une photo prise par deux pilotes de l’Aviation royale du Canada le 27 août 1956 à McCleod, en Alberta, au Canada. («Les preuves physiques liées aux rapports d’OVNIS» – Le rapport du panel de Sturrock – Effets électromagnétiques) (source) (source)

Les pilotes volaient dans une formation de quatre avions de chasse North American F-86 Sabre. Un des pilotes a décrit le phénomène comme une «lumière brillante, nettement définie et en forme de disque»Un autre pilote a réussi à photographier l’objet, comme vous pouvez le voir ci-dessus.

Une analyse de ce cas a également été publiée dans le Journal of Scientific Exploration (“Optical Power Output of an Unidentified High Altitude Light Source,” vol. 13, #2, 1999).

C’est l’un des nombreux exemples pour vous donner une idée. De nombreux documents indiquent une panne d’équipement électrique lors du rapprochement de ces ovnis, comme celui de la National Security Agency (NSA).

Tout comme il y avait des preuves pour les ovnis quand ils étaient encore considérés comme une conspiration, la plupart, sinon tous les chercheurs qui ont étudié ce phénomène, vous diront avec une certitude absolue qu’il existe des preuves suffisantes pour appuyer ce que l’on appelle « l’hypothèse extraterrestre », ainsi que des dénonciateurs de haut rang avec des antécédents vérifiés, de diverses décennies ; de Herman Oberth, l’un des pères fondateurs de fuséologie moderne, à Edgar Mitchell, le sixième homme à marcher sur la lune.

C’est semblable à la révélation de la surveillance de masse de Snowden, qui était également considérée comme une théorie du complot. Son histoire est un excellent exemple de combien il est difficile pour quelqu’un de dévoiler les programmes secrets.

 

« Il y a une possibilité sérieuse que nous soyons visités et que nous ayons été visités pendant de nombreuses années par des gens de l’espace extra-atmosphérique, d’autres civilisations. Cela devrait faire l’objet d’une enquête scientifique rigoureuse ne pas être ridiculisé par les médias tabloïds. »

– Lord Admiral Hill-Norton, ancien chef d’état-major de la Défense, amiral 5 étoiles de la Royal Navy, président du Comité militaire de l’OTAN (source)

Ces objets effectuent des manœuvres qui défient notre compréhension de la physique. Qui plus est, il y a eu des rapports étranges de la participation avec ces êtres et d’extraterrestres dans le programme spatial secret.

Source : anguillesousroche.com

DOCUMENTAIRE CROP CIRCLE

DOCUMENTAIRE CROP CIRCLE

Image de prévisualisation YouTube

Source : Youtube.com

MR GRESLE

MR GRESLE

Alors que la presse préfère se moquer des ovnis plutôt que d’en parler sérieusement avec ceux qui s’y intéressent pour de bon, Jean-Gabriel Greslé, ex-pilote et actuel ufologue, évoque dans un entretien ce phénomène aérien inexplicable, après avoir épluché de nombreux documents déclassifiés, tant américains que français.

Ancien pilote de chasse français formé par l’US Air Force, puis commandant de bord chez Air France pendant plus de 20 ans, Jean-Gabriel Greslé, qui a passé plus de temps dans le ciel que sur terre et qui s’est toujours intéressé à ces « mystérieux aéronefs d’origine interplanétaire », en a parlé au groupe Vice Media qui distribue ses programmes à des centaines de millions de personnes dans plus de 30 pays du monde.

Dans les années 1950, grâce à son statut de jeune pilote de chasse de l’US Air Force, M. Greslé a pu consulter tous les documents américains classés Top Secret disponibles à la bibliothèque de la base aérienne de Caroline du Sud dans laquelle il était affecté. Selon l’interlocuteur de Vice, il s’agit essentiellement de documents datant des années 1940-1960 et provenant d’archives américaines.

Aussi, a-t-il pu éplucher de nombreux documents remontant à la présidence de Roosevelt, d’Eisenhower ou encore de Truman, des documents militaires français et américains faisant état de récupération « d’objets inconnus » ou de « corps non humains ». Tout portait à croire que ces « objets » et « corps » n’étaient pas en réalité d’origine terrestre, et « suivant des sources secrètes de renseignement, seraient selon toute probabilité d’origine interplanétaire ».

M. Greslé relève que si les scientifiques se montrent souvent sceptiques sur le sujet, les services secrets se disent convaincus que « les soucoupes existent, et qu’elles ne sont pas d’origine terrestre », la masse d’informations et de données qui tendent à crédibiliser une présence externe étant énorme.

Il a raconté ce qui lui était arrivé quand il était encore un jeune pilote en formation en Caroline du Sud. Un soir, il écoutait une émission de musique classique à la radio avec ses camarades. Tout à coup, la musique a été brutalement coupée par une annonce d’urgence.

« Mesdames et Messieurs, nous interrompons les émissions sur la totalité du territoire américain parce qu’il se passe des choses très graves. Des engins inconnus survolent le Pentagone et la Maison Blanche », a dit le présentateur.

Jean-Gabriel Greslé

M. Greslé se souvient qu’au bout de 30 minutes, tout est revenu à la normale, comme s’il ne s’était rien passé, mais les instructeurs ont confirmé par la suite qu’il y avait bien eu des engins inconnus au-dessus des deux seules zones interdites à tous les pilotes.

« À partir de là, j’ai su qu’il y avait quelque chose à creuser », a-t-il dit.

Depuis l’adoption de la loi Freedom of Information and Protection of Privacy Act signée en 1966 par l’ancien président des États-Unis Lyndon B. Johnson, les agences fédérales se voient obligées de transmettre leurs documents à quiconque en fait la demande — et ce, quelle que soit sa nationalité. C’est donc à l’aide d’un simple courrier postal envoyé au FBI que M. Greslé a reçu quelque 1 600 pages de documents déclassifiés, dont certains, signés de la main du président américain Roosevelt, parlent de « savoir-faire non terrestre ».

On peut évidemment se demander si ces documents ne sont pas tout simplement des faux faisant partie d’une désinformation à grande échelle visant à décrédibiliser tous les enquêteurs, ufologues et scientifiques qui s’intéresseraient au phénomène.

Quoi qu’il en soit, on doit bien reconnaître que, comme les signataires présumés des documents ne sont plus de ce monde, il est impossible d’avoir une preuve absolue de la véracité des informations qui y sont décrites.

Si la plupart de ces documents concernent les États-Unis, M. Greslé n’oublie pas la France pour autant. Mais le travail y est plus compliqué, selon lui.

« Il se trouve que les lois de notre pays sont beaucoup plus restrictives que les lois américaines en ce qui concerne la divulgation d’informations sensibles », a-t-il confié au média, ajoutant que d’autres assuraient toutefois que les services secrets français s’intéressaient eux aussi au phénomène.

Et même s’il est naturel de prendre de la distance avec ces informations qu’il est difficile — voire carrément impossible — de vérifier, on ne doit pas pour autant négliger le contenu des documents du FBI qui rapportent par ailleurs qu’en l’espace de six mois, par exemple, en 1947, tous les sites atomiques américains où la bombe a été conçue, fabriquée, stockée ont été survolés par des ovnis.

M. Greslé souligne que ces zones totalisent la plupart des observations d’ovnis, qui sont compilées dans 239 rapports.

« Le fait que ces installations aient été survolées indiquerait aux États-Unis que tous leurs secrets atomiques sont connus et ferait office de dissuasion », a-t-il prévenu.

Source : fr.sputniknews.com

STÈLES DE LOURDES

STÈLES DE LOURDES

Image de prévisualisation YouTube

Certains commentaires en bas de la vidéo sur youtube semblent apporter des explications.

MARIUS DEWILDE

MARIUS DEWILDE

Image de prévisualisation YouTube

Source : Youtube.com

TEMOIGNAGES

TEMOIGNAGES

Image de prévisualisation YouTube

Source : Youtube.com

Un ovni manque de percuter un avion militaire au Chili

Un ovni manque de percuter un avion militaire au Chili

Lors d’un show aérien à Puerto Varas (Chili) les spectateurs ont réussi à filmer un ovni qui a failli entrer en collision avec un avion militaire à réaction.

Une vidéo diffusée sur Internet montre un avion militaire à réaction qui a failli percuter un ovni pendant un show aérien, près de la ville chilienne de Puerto Varas.

Image de prévisualisation YouTube

Sur les images publiées, on voit un avion militaire chilien monter en flèche dans le ciel. Soudain, un objet semi-sphérique apparaît en se déplaçant dans une direction perpendiculaire à la trajectoire de l’avion. Après avoir failli entrer en collision avec l’appareil militaire, l’ovni disparaît.

Les spectateurs émettent toutes sortes d’hypothèses sur la nature de l’objet filmé. Un internaute a écrit qu’il pouvait s’agir d’un autre avion ou même d’un gros oiseau. Un autre Internaute a vu dans la vidéo deux ovni au lieu d’un seul.

Source : fr.sputniknews.com

LE CODE ADAMSKI

LE CODE ADAMSKI

Image de prévisualisation YouTube

Source : Youtube.com


12345...19


---> Deamon |
CEVENNES ET CAUSSES |
marjo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Vétérans de Napoléon 1er
| Nos amis les chats
| le grenier magique