Archives pour la catégorie Non classé


123456...106

QUATRES SOLEILS

QUATRES SOLEILS

 

WASHINGTON – Une équipe internationale d’astronomes a annoncé lundi la découverte d’une planète dont le ciel est illuminé par quatre soleils, le premier système stellaire de ce type observé jusqu’à présent.

 QUATRES SOLEILS 20121016-102117-g

 

 

La planète, baptisée PH1, située à près de 5000 années lumière de la Terre (une année lumière correspond à 9461 milliards de kilomètres) est en orbite autour de deux soleils, et deux étoiles tournent autour de ces derniers.

Seulement six planètes sont connues à ce jour pour être en orbite autour de deux soleils sans autre étoile distante orbitant leur système solaire, selon ces astronomes.

Ce système planétaire circumbinaire double a été initialement découvert par deux astronomes amateurs américains, Kian Jek et Robert Gagliano, qui ont utilisé le site Planethunters.org.

Des astronomes professionnels américains et britanniques ont ensuite effectué des observations et les mesures avec les télescopes Keck situés sur le mont Mauna Kea à Hawaï.

«Les planètes circumbinaires représentent ce qu’il y a de plus extrême dans la formation planétaire», relève Meg Schwamb, un chercheur de l’université de Yale (Connecticut, nord-est), principal auteur de cette recherche présentée à la conférence annuelle de la division de planétologie de l’American Astronomical Society réunie à Reno dans le Nevada (ouest des États-Unis).

«La découverte de tels systèmes stellaires nous force à repenser comment ces planètes peuvent se former et évoluer dans un tel environnement», ajoute-t-il dans un communiqué.

Cette découverte a été mise en ligne sur le site arXiv.org et a été soumise pour publication dans l’Astrophysical Journal.

PH1, une planète gazeuse géante de la même taille que Neptune et représentant environ six fois celle de la Terre, tourne autour des deux premières étoiles, d’une masse respectivement de 1,5 et 0,41 fois celle de notre soleil, en 138 jours.

Les deux autres étoiles évoluent autour de ce système planétaire à une distance d’environ mille fois celle de la Terre au Soleil.

Le site Planethunters.org a été créé en 2010 pour encourager les astronomes amateurs à identifier des exoplanètes – planètes situées hors de notre système solaire – avec les données collectées par le télescope spatial américain Kepler.

Kepler, lancé en mars 2009, a pour objectif de rechercher des exoplanètes similaires à la Terre en orbite autour d’autres étoiles.

Source : fr.canoe.ca

LOURDES

LOURDES

Un 68e miracle survenu à Lourdes, la guérison de la sœur italienne Luigina Traverso en 1965, a été reconnu officiellement par l’évêque de son diocèse à Casale Monferrato.

 

 

 

LOURDES 033ab470-1464-11e2-a381-b69d33060ff1-493x3282-300x199

 

 

coeur-Le 23 juillet 1965 lors d’une célébration religieuse à Lourdes, Luigina Traverso, religieuse italienne d’à peine trente ans et souffrant d’une paralysie à la jambe gauche, ressent une forte sensation de chaleur et de bien-être. Elle quitte toute seule le brancard sur lequel elle est alitée, son pied a recouvré une mobilité. Un prêtre vient de passer à côté d’elle, le Saint-Sacrement dans les mains. Depuis, sœur Luigina Traverso n’a jamais rechuté et vit avec une parfaite santé.

Plus de 45 ans après, le 11 octobre 2012 au soir, Mgr Alceste Catella, évêque de Casale Monferrato, diocèse de la religieuse, déclare officiellement au nom de l’Église que la guérison inexpliquée de sœur Luigina est un miracle. Le 68e de Lourdes. «Depuis 150 ans, il y a eu plus de 7000 cas de cas de guérisons inexpliquées par les médecins, affirme-t-on aux Sanctuaires de Lourdes. Sauf que pour reconnaître le miracle, de nombreux critères doivent être remplis. D’autre part, ce sont les évêques qui authentifient le caractère spirituel et donc miraculeux des guérisons. Et beaucoup d’entre eux préfèrent rester prudents, sans pour autant nier l’aspect de guérison inexpliquée.»

Validé à l’unanimité

Juste après sa guérison, sœur Luigina se rend une première fois au Bureau des constatations médicales, première instance constituée de médecins chargée d’étudier les dossiers de guérisons inexpliquées. Après une deuxième visite, l’année suivante, un dossier est constitué. Il faudra attendre 2010 pour que le Bureau atteste de la guérison de la religieuse. «Luigina Traverso n’avait jamais fait d’examens poussés, car elle vivait dans la discrétion et l’humilité, explique docteur Alessandro de Franciscis, président du Bureau des constatations médicales de Lourdes, en charge du dossier. Et lorsque nous avons vu les IRM et scanners effectués récemment, beaucoup plus performants que les images datant 1965, nous avons réalisé à quel point la guérison était extraordinaire et durable!» Il est alors décidé de transférer le dossier au Comité médical international de Lourdes (CMIL), deuxième instance, également constituée de médecins et chercheurs. Il est validé «à l’unanimité» le 19 novembre 2011 puis adressé à l’évêque de Casale Monferrato.

Un an après, le 11 octobre, Mgr Alceste Catella reconnaît que sœur Luigina a été miraculée.

Source : lefigaro.fr

 

DIAMANT

DIAMANT

Une équipe américano-française d’astronomes a découvert une planète très chaude formée en grande partie de diamant, de deux fois la taille de la Terre et en orbite autour d’une étoile visible à l’oeil nu, ont annoncé jeudi ces chercheurs. « La surface de cette planète est probablement recouverte de graphite et de diamant plutôt que d’eau et de granite », explique Nikku Madhusudhan de l’université Yale (Connecticut, nord-est), un des coauteurs de cette découverte à paraître dans la revue américaine Astrophysical Journal Letters. « Ceci est notre premier aperçu d’une exoplanète rocheuse [en dehors du système solaire, NDLR] avec une composition chimique radicalement différente de celle de la Terre », ajoute-t-il dans un communiqué.

DIAMANT was-701032-jpg_482083-300x130

Cette planète rocheuse, baptisée 55 Cancri-e, a un rayon deux fois plus grand que celui de la Terre, soit 12 747 km. Elle se situe à 40 années-lumière de la Terre (une année-lumière correspondant à 9 461 milliards de kilomètres) dans la constellation du Cancer. 55 Cancri-e tourne tellement vite qu’elle fait le tour de son étoile, appelée 55 Cancri, en à peine 18 heures, comparativement aux 365 jours de la Terre autour du Soleil. Elle est aussi beaucoup plus dense que la Terre avec une masse dix fois supérieure. Les températures à sa surface atteignent 2 148 degrés et la rendent très inhospitalière.

Trois fois la masse terrestre en diamants !

Cette planète a été initialement observée en 2011 quand elle passait devant son étoile, permettant aux astronomes de mesurer son rayon pour la première fois. Cette information combinée aux plus récentes estimations de sa masse a permis d’en déduire la composition chimique en se basant sur des modèles informatiques de son intérieur et en calculant toutes les combinaisons possibles d’éléments et de composants qui produiraient ces caractéristiques physiques spécifiques. Contrairement à ce que ces chercheurs avaient pensé initialement, la planète ne contient pas d’eau et semble être composée principalement de carbone sous forme de graphite et de diamant, ainsi que de fer et de silicium. Selon eux, le diamant pourrait représenter au moins un tiers de 55 Cancri-e ou l’équivalent de trois fois la masse terrestre. En comparaison, l’intérieur de la Terre est riche en oxygène, mais très pauvre en carbone, relève Kanani Lee, un géophysicien à l’université de Yale, un des coauteurs de l’étude.

L’identification de cette super-Terre riche en carbone signifie que « nous ne pouvons plus supposer que des planètes rocheuses distantes ont la même composition chimique, la même atmosphère et structure interne que celles de la Terre », souligne Nikku Madhusudhan. Selon ces scientifiques, cette découverte ouvre de nouvelles voies pour étudier les processus géochimiques et géophysiques d’exoplanètes dont la taille est proche de celle de la Terre. Olivier Mousis, un planétologue de l’Institut de recherche en astrophysique à Toulouse, en France, est également coauteur de ces travaux.

Source : Lepoint.fr

CIGARE A BLOOMINGTON

“Chaque samedi et dimanche matin, pendant les 30 dernières années, mon mari et moi allons faire une ballade en voiture dans la campagne. Cette matinée ne faisait pas exception.

  bloomington

Le ciel était bleu clair avec juste quelques fins nuages blancs, au loin à l’horizon. Vous savez, ces nuages longs, minces et transparents [Sans doute des cirrus ou des traces de condensations d’aéronefs]. Aucun nuage au-dessus. Nous étions sur le chemin du retour en direction de l’ouest, sur la route 150. Nous avions quitté la station essence au coin des routes Towanda/Barnes et de la 150. Je jette un coup d’oeil sur l’horloge de la voiture : 10h38. Je pensais à ma cocotte à mettre au four quand nous serions à la maison.

Nous étions peut-être à un quart ou un demi mile après la station service. Nous roulions approximativement à 40mph. Le terrain est constitué de collines graduelles en pentes douces. J’apercevais aisément la ferme d’état et son château d’eau par ma fenêtre latérale. Mon mari conduisait et nous avions une discussion au sujet de l’élection présidentielle prochaine quand, je ne sais pour quelle raison mon regard s’est porté par ma vitre latérale et légèrement vers le haut.

Juste au-dessus de l’horizon et des lignes électriques, il y avait ce que je pensais être un avion. Il était entre la ferme d’état et la route 150. Il n’y avait rien d’étonnant à cela, car nous étions près de l’aéroport et c’est à cet endroit que les avions virent pour amorcer leur descente vers la piste. Mon époux continuait de me parler mais moi j’étais fascinée par cet « avion ». A ce moment l’éventualité d’un ovni ne s’est pas encore du tout immiscée dans ma pensée.

J’essayais juste de comprendre pourquoi je ne voyais pas d’ailes et quel type d’aéronef cela pouvait être car il était si fin, oblong et réfléchissant. Alors j’en déduis que nous sommes parallèle à lui : les ailes se confondant dans la silhouette de la carlingue puisque nous étions tous deux alignés mais pas à la même altitude. C’est alors que je remarquais que le sommet était de couleur argent, réfléchissant et brillant et le fond, du milieu de l’appareil jusqu’à l’avant, noir. Cela semblait deux matériaux entièrement différents.

Au milieu, là où les deux types de matériaux se rejoignaient, mais plus situés du côté argent, il y avait de petits rectangles, comme des carrés noirs (mais pas des hublots) disposés en une ligne horizontale. Je remarquais ceci car j’étais toujours à la recherche d’une aile. Je notais également son absence de progression. C’était immobile, simplement là. Pas d’inclinaison, de virage ni aucun mouvement de descente. De fait, nous commencions en quelque sorte à le devancer et je trouvais cela étrange. C’est à partir de ce moment que je commençai à m’interroger sur ce que je voyais.

C’est alors que mon époux me demanda : « tu ne m’écoutes pas ? ». Je me tournais un instant vers lui pour lui répondre : “Bien sûr que j’écoute” et je dirigeais aussitôt de nouveau ma vision vers ma fenêtre. DISPARU ! J’avais détourné mon regard quelques secondes et l’objet avait disparu. Complètement disparu. Pas de trace de condensation, non… rien. J’ai jeté un coup d’œil par notre toit ouvrant, déverrouillé ma ceinture de sécurité et je me suis retourné pour regarder par la vitre arrière. Il n’était nulle part. Il avait simplement disparu.

Je pensais que je venais de voir un ovni, lorsque j’entendis mon téléphone émettre deux bips. Je le garde dans le vide-poches de la portière passager. Pensant qu’il s’agissait d’un de mes enfants qui m’envoyait un message, je m’en saisissais pour constater alors qu’il était complètement déchargé. Je recharge toujours à fond mon téléphone pendant mon sommeil, et cela n’avait pas fait exception la nuit dernière. Je l’avais déconnecté de son chargeur juste avant mon époux et j’étais sortie de la maison. Le tout depuis une heure environ.

La batterie était si déchargée que je ne pouvais l’allumer pas même une seule seconde. De retour à la maison, je reconnectais le téléphone au chargeur mais il était si déchargé qu’il me fut impossible de l’allumer immédiatement. Je n’ai jamais dit quoi que ce soit à mon mari à ce sujet.

Honnêtement, je ne sais pas ce que j’ai vu, mais c’était grand et cela a disparu et ensuite mon téléphone a fait quelque chose qu’il n’avait jamais fait auparavant. Je peux faire un dessin de l’objet mais je ne suis pas trop calé en informatique et je ne sais pas comment le joindre [au rapport ?]. Je voulais juste en parler à quelqu’un.”

Source : ufofu.tumblr.com, examiner.com.

 

DES ETS SUR NOTRE PLANETE

 Image de prévisualisation YouTube

Source : Youtube.com

ENLEVEMENT EXTRATERRESTRE

 http://www.dailymotion.com/video/xqkxvg

 http://www.dailymotion.com/video/xqkvjx

 http://www.dailymotion.com/video/xqkvjp

Source : Dailymotion.com

VENUS

Une étude vient de révéler qu’une surprenante couche atmosphérique, plus froide que nulle part sur Terre, vient d’être découverte sur Vénus.

  le-terminateur-la-ligne-separant-le-jour-et-la-nuit-de-venus-vu-par-le-satellite-venus-express-credits-esa-mps-katlenburg-lindau_53932_w250

La planète Vénus a beau être plus proche du Soleil que la Terre, une étude vient de révéler qu’une surprenante couche atmosphérique, plus froide que nulle part sur notre planète, vient d’y être découverte. C’est grâce à de nouvelles observations réalisées à l’aide du satellite européen Venus Express que la trouvaille a été faite. D’après les résultats révélés, cette région de la planète serait suffisamment froide pour geler du dioxyde de carbone. De quoi étonner au sujet d’une planète sur laquelle il fait aussi chaud que dans un four, indiquent les scientifiques.

« Cette découverte est complètement nouvelle et nous avons encore besoin d’y réfléchir pour comprendre quelles implications cela entraîne« , indique Håkan Svedhem, un scientifique de l’ESA (agence spatiale européenne) qui travaille sur le projet Venus Express. Plus précisément, les chercheurs ont fait la trouvaille en mesurant les concentrations des molécules de dioxyde de carbone à différentes altitudes tout au long de la ligne de division entre le jour et la nuit (appelée « terminateur ») de Vénus. Puis ils ont combiné ces données avec les pressions atmosphériques connues à chaque altitude, ce qui leur a permis d’en déduire les températures des différentes couches de l’atmosphère de la planète.

D’après les éléments divulgués, l’étrange région gelée s’étend sur 125 kilomètres à la surface de la planète et semble présenter une température de -175 °C. Elle se situe entre deux couches beaucoup plus chaudes. « C’est très spécial car on ne retrouve aucune température similaire dans les atmosphères de la Terre ou de Mars qui ont des compositions chimiques et des conditions climatiques différentes« , souligne M. Svedhem cité par Space.com. Les scientifiques expliquent que l’atmosphère de Venus étant pleine de dioxyde de carbone, celui-ci pourrait alors changer d’état au niveau de cette couche froide.

De la neige ou de la glace réfléchissante sur Vénus ?

« Etant donné que la température à certaines altitudes chute en dessous de la température de gel du dioxyde de carbone, nous suspectons que de la glace de dioxyde de carbone pourrait se former là« , commente Arnaud Mahieux de l’Institut d’aéronomie spatiale de Belgique, auteur principal de l’étude publiée dans la revue Journal of Geophysical Research. Si de la glace ou de la neige de dioxyde de carbone était présente, elle devrait alors être réfléchissante et créer une lumière particulière sur la planète.

Pourtant, « bien que Venus Express ait effectivement occasionnellement repéré des régions particulièrement brillantes dans l’atmosphère vénusienne, si cela peut s’expliquer par de la glace, cela pourrait tout aussi bien être dû à des perturbations atmosphériques, donc nous devons être prudents« , souligne ce scientifique.

Source : maxisciences.com

 

ABDUCTION

Image de prévisualisation YouTube

www.youtube.com

LIEUX MAUDITS

Image de prévisualisation YouTube

Source : Youtube.com

 OCEAN PACIFIQUE

Milieu septembre 2012 un groupe de navire de l’armée américain ainsi qu’un détachement de navire Chinois se seraient retrouvé dans l’océan Pacifique à proximité de la ville de San Francisco.

  chine-usa-ovni1-300x199

D’après plusieurs sources il ne s’agirait pas d’un simple exercice mais d’une opération conjointe entre les deux super puissances.

L’armée américaine a démentie toute opération mais certaines rumeurs semblent affirmer le contraire. D’après ces rumeurs, l’opération aurait eut pour but de surveiller une hypothétique base extraterrestre qui se trouverait dans le Pacifique. D’après ce qui est signalé cette base aurait été mise en place par des « Extraterrestres agressifs ».

Même si les mouvements des navires Chinois sont confirmés, il n’y a pratiquement aucune information sur un déploiement de la marine américaine. Les deux flottes auraient été lourdement armées en prévision d’éventuels combats.

La source de départ de cette information est le site Veterant Today, un site qui est plutôt sérieux. Il est clair que depuis quelques temps la Chine semble de plus en plus intéressé par la vie extraterrestre. Ce qui semble étrange dans cette histoire c’est la collaboration entre la Chine et les Etats-Unis afin de lutter contre une sorte d’invasion extraterrestre. Encore plus étrange c’est que des informations sur un sujet qui pourrait être aussi grave aient filtrées.

Source : dark-ride.org

 


123456...106


---> Deamon |
CEVENNES ET CAUSSES |
marjo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Vétérans de Napoléon 1er
| Nos amis les chats
| le grenier magique